En ce moment En ce moment

Une exigence renouvelée

Publié par le

Assurer la sécurité de ses produits peut apparaître comme une évidence. Toutefois les récents scandales liés aux produits agro-alimentaires ont montré que les évidences n'étaient pas toujours acquises et que cette quête légitime des consommateurs pour une plus grande sécurité, débordait le cadre de l'alimentation.

  • Imprimer


Les dernières études démontrent la conscience aiguë des individus pour leur santé. S'il y a une vingtaine d'années, seul un Français sur dix était inquiet pour sa santé, aujourd'hui le chiffre est de un sur deux et il semble aisé de prédire que cette tendance pourra croître sous la triple influence du vieillissement de la population, de l'éducation croissante des consommateurs, de l'exigence de plus en plus accrue d'une obligation de résultat émanant des consommateurs influencés par les médias voire les professions juridiques (USA).

La sécurité une attente transversale, des applications plurielles


L'attente une fois établie, on constate que la quête de sécurité est partout. - Dans les bénéfices projetés/ recherchés des produits via la lutte contre les agressions intérieures (stress) comme extérieures (pollution, effets secondaires non désirables, etc.). Citons comme exemples les produits capillaires offrant une prévention/protection contre les agressions intérieures et extérieures (stress, pollution, sèche-cheveux, eau calcaire, soleil), tels que le shampooing Daily Defense de Clairol. Ou encore les produits d'entretien évitant la diffusion des allergies ou irritations dans la maison (Allercare de Johnson). - Dans l'utilisation des produits via le packaging avec une double approche. Premièrement par la protection de l'utilisation du produit vis-à-vis de l'environnement. Un exemple en est l'application au déodorant de Fa (voir photo) de la diffusion limitée par une bague intégrée au spray. La technique, empruntée aux produits d'entretien, favorise le contrôle de la diffusion du produit. Deuxièmement par la protection de l'utilisateur lui-même contre les éventuels risques liés à l'emploi du produit d'une façon à la fois informative et pratique. Illustration : la multiplication des informations relatives au produit. Ce sont les œufs qui mentionnent trois dates (ponte, limite de consommation - DLC - et limite de consommation en œuf coque). Cette approche est actuellement à l'étude pour certains produits de beauté et notamment pour les produits solaires, certains fabricants commençant à mentionner une DLC. Autre exemple : la mise en place de suremballages tels que les protège-cannettes contre la poussière ou la bague-fraîcheur pour les produits de beauté japonais. - Dans les ingrédients des produits avec une double approche naturalité et santé. Premièrement, la sécurité du produit assurée par sa traçabilité *. Exemple : la mise en place d'une traçabilité absolue des produits alimentaires s'appuie sur un souci de naturalité (méthode d'élevage ou culture) pour garantir le meilleur bénéfice santé. Deuxièmement : la sécurité du produit assuré par ses ingrédients. Exemple : l'étude poussée des ingrédients pour assurer leur innocuité contre toute forme d'allergie ou d'irritation et notamment les produits anti-bactériens déjà cités dans la rubrique du numéro d'octobre 97 de Marketing Magazine : Toilette : produit pour les mains des Laboratoires Garnier ; produits d'entretien : produit prévenant la prolifération des bactéries (Limpia y Seca de 3M Espagne). Cet attribut s'est révélé efficace. Ainsi en Angleterre, les anti-bactériens représentent près de 50 % du marché du savon liquide, en forte croissance depuis deux ans. S'il n'est plus nécessaire d'insister sur le fait que la sécurité est devenue un élément incontournable (comment pourrait-on vendre une voiture sans airbags ou ABS ?), elle reste néanmoins un argument secondaire dans la croissance à long terme d'un marché. C'est en intégrant la sécurité comme un fait absolu que des marques comme Clinique ou Volvo ont su rassurer leurs consommateurs. Mais, c'est en innovant et séduisant avec des produits attractifs que ces marques continuent de séduire. Attention, si la sécurité est un élément indissociable d'une marque, cela ne peut ni ne doit être une fin en soi. Les produits transparents ont vécu. Et, s'ils n'offrent rien d'autre que cette transparence, celle-ci peut devenir à terme ennuyeuse et être rejetée par les consommateurs. *Conférence sur la Sécurité Alimentaire du 13 au 15 décembre à Paris organisée conjointement par EFE et Marketing Intelligence.

RUBRIQUE RÉALISÉE PAR THIERRY MAILLET, DIRECTEUR ASSOCIÉ DE MARKETING INTELLIGENCE.

La rédaction vous recommande

Comment survivre à la révolution numérique
Comment survivre à la révolution numérique

Comment survivre à la révolution numérique

Par Kompass

Le monde est en pleine mutation digitalisation de la societe clients tout puissants ultra concurrence La Revolution Numerique impacte le business [...]

Sur le même sujet

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français
Média
Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Par Clément Fages

La 14e édition des Trophées Sporsora récompense les meilleures initiatives de marques en matière de sponsoring sportif. Partenaire de la Fédération [...]

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne
Média
Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Par Clément Fages

Soucieux de mettre sa gamme Fines Bulles en avant, Perrier lance ce 19 février une campagne TV et digitale basée sur le remake du film "La Lionne", [...]

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?
Média
PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

Par Stéphane Guillard

Syntec Conseil en Relations Publics et ses partenaires convient les professionnels de la communication le 10 avril 2018 à la 4e [...]