Recherche

Une étude quali récurrente sur le e-commerce

Publié par le

Au printemps prochain, Danielle Rapoport Conseil lancera une étude qualitative récurrente sur la maturation réciproque du commerce électronique et du consommateur.

  • Imprimer


Une étude quali récurrente sur le e-commerce « Dans un domaine qui change aussi vite et où les interactions réciproques entre les consommateurs-cybernautes et l'outil commerce électroniques sont fortes mais pas évidentes, il était important de lancer une étude qualitative récurrente sur la maturation réciproque de l'outil et du consommateur et sur les conséquences pour le commerce, qu'il soit traditionnel ou électronique », explique Danielle Rapoport, directrice de DRC (Danielle Rapoport Conseil) Ce projet, qui verra le jour au printemps 2000, fait suite à une première étude qualitative, réalisée en 1999 auprès d'internautes (cyber-acheteurs et non-cyber-acheteurs) et d'experts, ayant pour thème "La révolution Internet, impact sur le consommateur et le commerce traditionnel". Etude qui a mis en évidence deux profils de consommateurs qui coexistent : le e-consommateur expert (majoritaire) et le e-consommateur curieux (minoritaire). « Verra-t-on apparaître une fracture entre ceux qui auront accès à l'information, aux produits aux meilleurs prix, et ceux qui risquent de s'y prendre mal ? », s'interroge Danielle Rapoport. Pour le commerce, ce sont de véritables enjeux qui pointent. « Commerce traditionnel et e-commerce sont complémentaires et non-exclusifs. Encore faut-il qu'ils repensent leurs métiers respectifs. » Le cyber-commerce pose la question d'un nouveau mode de relation entre le client et l'offre (basé sur la confiance et la proximité) et d'un nouveau statut du consommateur devenu cyber. « Eternel apprenti d'un outil en perpétuelle évolution, il est aussi de plus en plus exigeant, au fur et à mesure de sa connaissance du cyber-espace », conclut Danielle Rapoport.

Anika Michalowska