Recherche

Tendances : L'ère du "on va voir"

Publié par le

Des clients plus ouverts, des solutions plus transversales poussent à des renouveaux créatifs. Enthousiasme de Jean-Marc Dimanche, directeur de Vitriol.

  • Imprimer


A lors que le directeur de Vitriol estime que beaucoup de designers utilisent à l'envi des petites recettes qui uniformisent la production de design, il voit arriver avec plaisir un bénéfique mélange des genres. « Pour faire un flacon de parfum, par exemple, les clients aujourd'hui sont prêts à accepter de sortir du cadre d'une agence rassurante pour aller solliciter un artiste, un architecte,un artisan. Ils vont picorer dans la rue. Cela donne donc une plus grande ouverture et une plus grande liberté. Cela nous permet notamment de proposer de nouveaux matériaux, d'être beaucoup plus transversal ; des idées inimaginables il y a dix ans, sont désormais réalisables. Au "ça ne marchera jamais" se substitue le "on va voir", ce qui constitue une évolution plutôt joyeuse. Quant à l'innovation, il est toujours difficile de faire la part des choses entre le pêché d'orgueil, l'innovation pour l'innovation, et la vraie rupture. Cela fait toujours penser et parler... »

Valérie Mitteaux