Recherche

Télétoon : priorité à l'interactivité

Publié par le

Seule chaîne jeunesse de TPS, filiale à 100 % du bouquet satellite, Télétoon compte fidéliser son public par le biais de nouveaux services et de jeux interactifs.

  • Imprimer


Avec une programmation entièrement composée de dessins animés, Télétoon revendique la place de numéro un des chaînes de l'offre élargie sur les 4-10 ans. En créant un département marketing à l'été 98, la chaîne a souhaité développer sa politique de partenariats et de jeux-concours. « La priorité est de développer l'interactivité avec notre public, à la fois pour le faire participer à la vie de la chaîne et animer l'antenne », explique Anne-Catherine Porte, responsable marketing de Télétoon. En 1998, 14 jeux-concours, auxquels ont participé 100 000 enfants (en cumulé), ont été organisés. Partenaires de ces opérations : Nathan, Quick, Bandaï, SMH Swatch

Implanter les produits


Ces concours sont liés aux séries ou à l'actualité des enfants. Ceux-ci peuvent actuellement y participer via les services Minitel et Audiotel, ce qui permet aussi à la chaîne d'obtenir des remontées immédiates sur l'appréciation des programmes. « Nous essayons d'offrir le maximum de lots aux enfants, précise Anne-Catherine Porte. Les jeux-concours sont aussi un moyen pour les annonceurs d'inonder le marché en dotation et de jouer ainsi sur le bouche à oreille chez les enfants. » Avec moins de 5 minutes de publicité par jour, l'émergence du partenaire est assurée. Des annonceurs proches des enfants, mais n'ayant pas accès à la publicité TV, comme les éditeurs, y trouvent aussi leur intérêt. Dans le cadre du développement de l'interactivité, le site Internet de Télétoon est en phase de construction et, en mars ou avril, sa boutique interactive ouvrira ses portes. Accessible via la télécommande de TPS, elle permettra de vendre des produits liés à la chaîne ainsi que les produits sous licence. Même si la thématique jeunesse n'est que la troisième incitation à l'abonnement (derrière le sport et le cinéma), Télétoon développe aussi sa notoriété via des partenariats presse ou des actions événementielles. Dans le souci de développer la marque, un magazine de jeux pourrait également être lancé avec la création de jeux autour de personnages forts de la chaîne (Spiderman, Spirou, les Barbapapa ). Enfin, Télétoon travaille actuellement à une extension nuit destinée aux jeunes adultes (15-35 ans) dont le lancement est prévu pour le printemps. Ce bloc de programmes, diffusé après les programmes habituels de Télétoon, comportera un habillage distinctif. En concurrence avec les autres chaînes jeunesse pour s'implanter sur les réseaux câblés, Télétoon compte sur la simplicité de sa grille de programmes pour élargir son audience. « Les multigénéralistes sont en train de disparaître, c'est un des facteurs clés de notre audience. Télétoon a une position claire et bien identifiée. Elle diffuse uniquement des dessins animés toute la journée, sans émissions de plateaux », conclut Anne-Catherine Porte.

PHILIPPE CHESNAUD

Les 5 jobs du Web de la semaine - 09/01/17

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Les 5 jobs du Web de la semaine - 09/01/17

Les 5 jobs du Web de la semaine - 09/01/17

5 nouvelles opportunités d'emploi sont mises en avant chaque semaine ici. Les offres d'emploi appartiennent aux univers du Webmarketing, du [...]

La génération Z préfère faire ses achats en magasin

La génération Z préfère faire ses achats en magasin

La génération Z préfère faire ses achats en magasin

98% des Millennials favorisent l'achat en point de vente mais exigent des interactions hautement personnalisées. Mais d'après IBM, qui a réalisé [...]

Le C3I Day étudie l'avenir de la profession

Le C3I Day étudie l'avenir de la profession

Le C3I Day étudie l'avenir de la profession

La Journée nationale des études, devenue C3I Day, se tiendra le 19 janvier prochain chez Business France. Claudie Voland-Rivet (UDA) et Delphine [...]

eSport : une cible de 7,5 millions de fans en France

eSport : une cible de 7,5 millions de fans en France

eSport : une cible de 7,5 millions de fans en France

Plus de 7,5 millions de Français sont fans de compétitions sportives virtuelles dévoile Webedia. Plus d'un tiers y accorde au moins trois heures [...]