Recherche

Système U réinvestit les centres-villes

Publié par le

Délaissées par le distributeur depuis quelques années, les grandes villes sont encore une fois un axe de développement pour Système U. L'enseigne y implantera son nouveau concept, U Express, début 2008.

  • Imprimer
L'espace «mange debout», dans la zone du prêt-à-consommer, est l'une des propositions de U Express.

L'espace «mange debout», dans la zone du prêt-à-consommer, est l'une des propositions de U Express.

Numéro deux français des supermarchés en France, Système U entend aujourd'hui se développer sur l'ensemble des formats, de la grande à la petite surface. «Pour le moment, nous sommes très bons sur la moyenne surface mais, pour atteindre nos objectifs de développement et de rentabilité, nous devons travailler les «ailes» (petits et grands formats, NDLR), sachant notamment que nos valeurs ne nous permettent pas d'investir le territoire du hard discount», explique Philippe Vincent, directeur marketing point de vente du groupe.

Première aile à déployer: le petit format. Jusqu'à présent, Système U comptait quelque 143 Marché U de 400 à 1 000 m2. A partir du premier semestre 2008, un nouveau concept, le «U Express», va faire son apparition: un magasin de proximité de 300 à 800 m2, destiné aux centres des grandes villes, mais aussi des plus petites (particulièrement celles à forte activité saisonnière).

Depuis deux ans, le aistriouteur essayait, en effet, de relancer les marchés U urbains, comme à Lyon, mais le développement a été moins rapide que prévu, du fait de soucis de logistique et d'administration commerciale. «Nous nous inspirerons tout de même largement de ces derniers, car le concept commercial est un succès, et nous travaillons sur la simplification de la chaîne logistique et de l'administration», précise Philippe Vincent.

Un concept adaptable

Conformément aux valeurs du groupe, la nouvelle enseigne va jouer sur la proximité. 85% du concept sera identique à tous les points de vente. Ce dernier privilégiera l'alimentaire, les produits de première nécessité et les services (livraison à domicile, picking magasin et grande amplitude horaire entre autres) , le reste sera adaptable au quartier d'implantation. «C'est la clé de la réussite. Plus que le prix, c'est l'assortiment que nous proposerons et son adéquation aux besoins, qui joueront le plus», affirme ainsi Philippe Vincent. A Paris, par exemple, la part du prêt-à-consommer devrait donc être assez importante, avec l'aménagement d'un espace «mange debout».

Difficile, pour le moment, d'imaginer à quoi ressembleront les U express. A l'heure du bouclage, leur identité visuelle restait à définir. Réalisée par l'agence AKDV qui travaille avec Système U depuis 2002, elle devrait toutefois «faire partie de la famille U tout en s'en distinguant», résume le directeur marketing point de vente. Le U restera probablement rouge, mais le graphisme et la couleur de «Express» pourraient être différents des autres marques, ainsi que les éléments de façade.

Pour le distributeur, l'enjeu de ce nouveau concept est de taille, car les petites surfaces urbaines sont particulièrement rentables et le maillage parisien du groupe est largement insuffisant.

Par conséquent, pour monter un réseau d'environ 200 unités d'ici 2010, Système U compte rallier certains franchisés d'autres marques, créer des points de vente et transformer les Utiles - une marque de supérettes délaissée par le groupe depuis un certain temps - les plus performants, en U Express. La priorité devrait être faite à la région parisienne, au grand Ouest et au grand Sud, où le réseau d'Utile convertibles est le plus étendu.

BEATRICE HERAUD

Femmes en or Innovation Day 2016

Femmes en or Innovation Day 2016

Femmes en or Innovation Day 2016 Femmes en or Innovation Day 2016

24ème Edition de cette journée organisée par Catherine Barba, CEO Peps Lab Innovation in retail et Founder WIN Forum NY, et dédiée aux femmes [...]

Monoprix mise sur l'omnicanalité

Monoprix mise sur l'omnicanalité

Monoprix mise sur l'omnicanalité

L'enseigne de centre-ville Monoprix croit en en la complémentarité des canaux physiques et digitaux.

Programmatique

Programmatique

Programmatique

Le programmatique caractérise l'automatisation des campagnes publicitaires et de communication, basée sur des algorithmes, des ad exchanges [...]

PrivaCircle: un Internet sûr et équitable sur abonnement

PrivaCircle: un Internet sûr et équitable sur abonnement

PrivaCircle: un Internet sûr et équitable sur abonnement

A l'instar d'Edward Snowden, la start-up PrivaCircle milite pour la protection de la vie privée en ligne tout en instaurant un système de rémunération [...]

[Portrait Conso] Qui sont les végétariens ?

[Portrait Conso] Qui sont les végétariens ?

[Portrait Conso] Qui sont les végétariens ?

En ville, les restaurants "veggies" fleurissent. Pourtant, les végétariens ne représentent que 2 % de la population. Qui sont-ils ?

Martech: 10 start-up qui révolutionnent la pub digitale

Martech: 10 start-up qui révolutionnent la pub digitale

Martech: 10 start-up qui révolutionnent la pub digitale

Nouveau système de rémunération pour le visionnage des publicités, ciblage... La rédaction de Marketing présente une sélection des start-up [...]

Monoprix teste les beacons dans ses magasins

Monoprix teste les beacons dans ses magasins

Monoprix teste les beacons dans ses magasins

Dans une démarche "test & learn", Monoprix met en place un système d'offres promotionnelles relayées par des beacons pour générer du trafic [...]