Surprise (bonne)

Publié par le


Qui aurait pu penser, a priori, que les résultats de la traditionnelle étude annuelle Mæsina International Search/Hewitt Associates sur les salaires marketing-vente offriraient un bilan aussi positif ? Pas grand monde, vraisemblablement. Entre la conjoncture économique en général, dont on attend toujours la vraie reprise, malgré les “frémissements” évoqués ici et là - sans doute plus par autoréassurance qu'en raison de signes manifestes -, le redémarrage pour le moins laborieux des investissements publicitaires, la morosité ambiante qui caractérise l'activité de bon nombre de partenaires marketing des entreprises… une stabilité, voire une dégradation, des rémunérations n'auraient sans doute pas provoqué d'effet de surprise majeur. Or, et personne ne s'en plaindra, c'est l'inverse qui est constaté. Les augmentations en 2003, qu'elles concernent la rémunération fixe ou globale, sont restées à des niveaux réellement significatifs. Logiquement, on pouvait s'attendre à ce que les commerciaux se voient soutenus, compte tenu de la nécessité de réaliser des objectifs, le plus souvent court terme. La, bonne, surprise provient du fait que le marketing est non seulement, lui aussi, revalorisé, mais qu'il l'est un peu plus que le commercial. Non pas que l'on doute, ici, de la valeur stratégique de la fonction, mais le marché nous avait habitués, lors de toute période tendue comme celle que nous traversons, à donner une prime aux services vente. Autre mouvement notable : ce sont les “équipes” marketing qui ont obtenu les augmentations les plus élevées, devançant, dans l'ordre, leurs managers et dirigeants. La preuve, non seulement d'une volonté de fidélisation affirmée, mais aussi de l'importance même du rôle que jouent aujourd'hui les chefs de produits, chargés d'études marketing… Dans un contexte de concurrence accrue, ces fonctions retrouvent toute leur pertinence. Elles que l'on a parfois eu tendance à enterrer au profit de la haute stratégie ou sous le poids de l'international.

François Rouffiac

Autres articles

Cristal Festival : ce qu'il fallait voir et entendre
Agences
Cristal Festival : ce qu'il fallait voir et entendre Cristal Festival : ce qu'il fallait voir et entendre

Cristal Festival : ce qu'il fallait voir et entendre

Par Mégane Gensous

Le Cristal Festival, qui se tenait du 13 au 16 décembre 2017 à Courchevel, a amené son lot de phrases choc et d'indiscrétions. La rédaction [...]

L'influence vue par Adidas
Social media
L'influence vue par Adidas

L'influence vue par Adidas

Par Eloïse COHEN

Comment choisir ses influenceurs? Pourquoi monter une newsroom? Quel est le prix de cette stratégie? Autant de questions auxquelles répond Benoît [...]

5 start-up qui injectent de la technologie dans le marketing
Cross canal
5 start-up qui injectent de la technologie dans le marketing

5 start-up qui injectent de la technologie dans le marketing

Par Mégane Gensous

Dans le cadre de sa compétition en Marketing Innovation, le Cristal Festival a invité des jeunes pousses, des studios de production et des agences [...]

Tradelab et 1000Mercis rejoignent l'Advertising ID Consortium
Média
Tradelab et 1000Mercis rejoignent l'Advertising ID Consortium

Tradelab et 1000Mercis rejoignent l'Advertising ID Consortium

Par La rédaction

Créé en mai 2017, l'Advertising ID Consortium, organisme ouvert et indépendant, annonce l'intégration de deux nouveaux partenaires, Tradelab [...]

L'enjeu de la créativité en communication selon Laurent Habib
Média
L'enjeu de la créativité en communication selon Laurent Habib

L'enjeu de la créativité en communication selon Laurent Habib

Par Clément Fages

Laurent Habib, président fondateur de l'agence Babel et président de l'Association des Agences-Conseil en Communication, explique le rôle de [...]