Recherche

Sport : le sponsoring a sa veille internationale

Publié par le

Avec près de 30 milliards d'euros investis en 2001 au niveau mondial, le sponsoring est un média international qui dispose désormais d'une mesure, elle aussi, internationale.

  • Imprimer


«Les fortes sommes investies dans le sponsoring au niveau mondial méritaient une structure indépendante et internationale pour mesurer l'exposition, l'impact et l'efficacité des investissements », souligne Bruno Lalande, directeur de TNS Sport France. Depuis cet été, TNS Media Intelligence propose donc aux annonceurs TNS Sport, un service de veille international du sponsoring sportif. La prolifération des médias et la place croissante accordée au sport ont eu pour effet la croissance spectaculaire du sponsoring : de 10 à 15 % depuis 10 ans. Ainsi, en 2002, Unilever a investi 200 M$ en sponsoring sportif, BNP Paribas a signé un partena-riat de 11 ME pour la Coupe Davis de tennis jusqu'en 2006. Vodafone a conclu avec Manchester United le plus gros contrat de sponsoring-maillot de l'histoire du club : 11 ME par an sur quatre ans. « Le sport est devenu un média international pour mettre une marque sous les projecteurs », conclut Bruno Lalande. TNS Sport aura, dans quelques mois, une "version" chinoise, destinée aux annonceurs internationaux et locaux attirés par les Jeux Olympiques de 2008 qui se dérouleront en Chine.

CHIFFRES CLÉS


30 milliards de dollars : l'investissement 2002 des entreprises sur le plan international (23 Md$ en 2000). De 22,5 ME à 67,5 ME : le coût du sponsoring à l'année en F1. De 4,5 à 7,5 ME : le coût du sponsoring à l'année en cyclisme. 1,2 ME : le coût moyen du sponsoring à l'année en voile. Entre 0,3 et 4,5 ME : le coût moyen du sponsoring à l'année en football. 75 ME : les droits TV des Jeux Olympiques d'Athènes de 2004. 75 % : le pourcentage de la population française ayant suivi les JO de Sydney pendant 15 minutes au moins. 6 % : le temps d'antenne du sport à la radio en 2001 (3 % en 1998). 1 657 : le nombre d'heures de sport diffusées sur les chaînes hertziennes en 2001 (directs et émissions sportives spécialisées uniquement). 67 heures : le temps passé par un Français en 2001 à suivre du sport sur les chaînes hertziennes.

Anika Michalowska