Recherche

Sponsoring sportif : Adidas, grand vainqueur 1999

Publié par le

Pour la cinquième année consécutive, Démoscopie a interrogé les Français sur la notoriété des marques sponsors d'une dizaine de disciplines et d'événements sportifs.

  • Imprimer


Sur les cinq premières marques citées en 1999 comme marques sponsors (Adidas, Coca-Cola, Nike, Reebok, Crédit Agricole), seule Adidas évolue de façon positive et continue sur les quatre dernières années, pour arriver en 1999 à 46 % de présence à l'esprit (38 % en 1996). En revanche, dès lors qu'il n'y a pas eu en 1999 d'événements sportifs majeurs comme les Jeux Olympiques ou la Coupe du monde de football, Coca-Cola perd des points. En effet, ses deux meilleures années ont été 1996 (JO d'Atlanta) et 1998 (Coupe du monde de football). Avec une année 2000 fertile en grandes manifestations (JO de Sydney, Euro 2000), on peut penser que la boisson gazeuse américaine reprendra des points. A noter que, effet de la loi Evin, les cigaretiers, et notamment Marlboro, enregistrent une baisse significative. Autre enseignement de la mesure : la Coupe du monde de rugby 99 a eu beaucoup moins d'impact sur la présence des marques à l'esprit que la Coupe du monde de football 98. En 1998, 64 % des personnes interrogées étaient capables de citer un sponsor de la Coupe du monde de football contre 13 % en 1999 pour la Coupe du monde de rugby. En outre, la présence à l'esprit des sponsors du rugby n'a pas varié entre 1998 et 1999. Pour son édition 99, Démoscopie a analysé séparément, au sein des "publics médias", les publics presse, radio et TV. Au niveau des événements, 47 % des interviewés ont suivi le Tour de France à la télévision, 21 % dans la presse et 16 % à la radio. Quant à Roland-Garros, 45 % l'ont suivi à la télévision, 18 % dans la presse et 12 % à la radio. Enfin, en ce qui concerne les disciplines, 50 % des Français suivent dans les médias le football, un tiers s'intéresse au tennis, un quart à l'athlétisme et à la F1. De 10 à 20 % suivent le basket, les rallyes automobiles et le rugby et enfin, moins de 10 % la voile ou le golf. L'ensemble de l'étude "Impact du sponsoring sportif 1999" est disponible auprès de Démoscopie pour 27 000 F HT.

Anika Michalowska