Recherche

Spoker veut s'imposer par la simplicité

Publié par le

Combinant les règles du poker et du Scrabble, le Spoker propose une alternative aux distributeurs sur un secteur dominé par des géants du jeu.

  • Imprimer


Lancé au Salon du Jouet de fin janvier dernier, par la société Ludapi, filiale du groupe d'imprimerie Raynard, le Spoker veut en premier lieu prendre place dans les linéaires de jeux de société de la grande distribution. Un challenge difficile à relever face à la pression exercée par Hasbro ou Mattel. « Les petits éditeurs sont attendus pour contrer la puissance des gros, estime Arnaud Papot, gérant de Ludapi. Actuellement, Hasbro et Mattel ne lancent plus vraiment de nouveautés, ils se développent essentiellement par des rachats de jeux existants. » Mis à part l'obtention d'un référencement en GMS, l'objectif est aussi la commercialisation dans les magasins spécialisés ou via la VPC.

Des cartes en braille


Le Spoker s'appuie sur un concept simple, un plateau proche du Scrabble et des règles ressemblant au poker, identifié par la base-line, "Le jeu auquel vous savez déjà jouer". Vendu 229 francs, le Spoker est aussi accessible au non et malvoyants, avec ses cartes en braille. Têtes de gondoles et animations en rayons sont programmées pour assurer la promotion du jeu dont toute la marge sera investie en communication en année 2. Si l'objectif de vente en 1999 est modeste, entre 5 000 et 10 000 exemplaires, le jeu a l'avantage d'être rapidement déclinable à l'international. Le marché des jeux de société reste cependant difficile, notamment face à la concurrence des jeux vidéos, mais l'aspect familial constitue un plus indéniable. « Les jeux conviviaux vont revenir, en partie grâce aux GMS qui développent, pour la plupart, leurs propres jeux sur l'euro ou l'an 2000 », diagnostique Arnaud Papot.

PHILIPPE CHESNAUD

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Article écrit par Channable

Channable

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Devrais-je vendre mes produits sur Cdiscount ?

Le nombre de marketplaces actives en France ne cesse d’augmenter, tout comme le volume de ventes qui y sont réalisées. Aujourd’hui, on estime [...]