Recherche

Smartbox affiche sa différence sur ses packagings

Publié par le

Le précurseur du coffret prépayé fait peau neuve et propose de nouvelles garanties de qualité pour se différencier d'une concurrence devenue pléthorique.

  • Imprimer

Comment assurer sa préséance sur un marché qui fait des envieux? La marque Smartbox a beau avoir conquis la France avec ses coffrets (4 millions vendus depuis 2003), elle souffre, indirectement, d'un mauvais buzz. En effet, suite à l'engouement qu'a suscité cette formule, beaucoup de nouveaux acteurs se sont engouffrés dans la brèche. Au risque de générer des doutes, auprès de la cible (CSP + urbains, de 18 à 49 ans), sur la disponibilité des prestations et même sur leur conformité à l'offre commerciale. Largement en tête, dans cette niche de 400 millions d'euros qu'elle a «inventée», la marque se devait de réagir.

Sa réplique prend la forme d'un changement total de look en cette rentrée 2011 et d'engagements renouvelés en faveur de la qualité. Exemple: certains bénéficiaires se retrouvaient parfois avec des cadeaux qu'ils devaient «consommer» très rapidement. Pour remédier à cela, les coffrets Smartbox sont désormais valides 18 mois, à compter du passage en caisse! Les 11 000 prestataires sont soumis à des cahiers des charges stricts ainsi qu'à des enquêtes de satisfaction... et déréférencés s'ils ne conviennent pas. « Nous voulons vraiment nous distinguer de la concurrence sur le plan de la satisfaction client et ce, en activant trois leviers: la proximité géographique, la qualité de la prestation et le choix », explique Jérôme Pellerin, directeur marketing de cette filiale de Smart&co, groupe de 465 millions d'euros créé par Pierre-Edouard Stérin.

@ Piumadaquila.com - Fotolia

Smartbox

Trois marques complémentaires: Smartbox (50 % de PDM au national) ; Euphorie (4 % de PDM dans les magasins culturels) ; Gault & Millau (3 % dans les magasins culturels) 4 millions de coffrets vendus depuis 2003 60 coffrets Smartbox entre 30 et 400 euros Une offre spécifique pour les entreprises

Conserver un positionnement premium

Première étape, faire ressortir clairement Smartbox au sein d'un rayon devenu pléthorique (dix références en moyenne dans une Fnac). A compter du 1er septembre, les «petites boîtes qui font les grands cadeaux» s'affichent avec des photos panoramiques et un logo rénové, inséré dans une carte tenue par un ruban, semblable à un emballage cadeau. Avec ce nouveau logo, Smartbox renforce son impact merchandising, créant un «bloc marque», grâce au ruban, que l'on retrouve sur tous les coffrets en facing.

Deuxième étape, la société veut [distancer les suiveurs, en creusant l'écart sur la qualité car « Le bénéficiaire d'un coffret-cadeau a vocation à se transformer en acheteur », explique Jérôme Pellerin. Choix des activités, proximité (offres disponibles à moins de 30 minutes du lieu de résidence pour les soins ou la gastronomie et à une heure maximum pour les activités plus sportives) , renouvellement constant des prestations... Smartbox joue sur l'ensemble des registres. Son catalogue est composé de 60 offres, à des prix variant entre 30 et 400 euros.

Plus de services et d'innovations

Le leader des coffrets cadeaux soigne sa communication grâce à son site internet smartbox.fr et son image: « Nous commercialisons également Euphorie, dont le positionnement est premium, et Gault & Millau, lancé avec succès en novembre dernier et qui s 'adjuge déjà 3 % de part de marché », note le directeur marketing. Dernièrement, Smartbox a sorti la première offre «massage», avec des kinésithérapeutes. Elle a aussi lancé des séjours dans des châteaux de caractère à prix accessible. C'est le lot du leader: innover et faire évoluer constamment le marché pour conserver sa prédominance.

Régine Éveno

Les 5 jobs du Web de la semaine - 27/02/2017

Article écrit par Digitalent

Digitalent

Les 5 jobs du Web de la semaine - 27/02/2017

Les 5 jobs du Web de la semaine - 27/02/2017 Les 5 jobs du Web de la semaine - 27/02/2017

Webmarketer, Community Manager, Chargé Ventes et Outils, Chargé de Référencement Naturel... Postulez aux offres d'emploi de la semaine en moins [...]

5 conseils pour réussir votre premier salon

5 conseils pour réussir votre premier salon

5 conseils pour réussir votre premier salon

Les dirigeants de start-up se trouvent souvent démunis face aux mastodontes de leur secteur lorsqu'ils participent pour la première fois à un [...]

Saga #InboundMarketing : Fondements

Article écrit par Éditialis Brand Content

Éditialis Brand Content

Saga #InboundMarketing : Fondements

Saga #InboundMarketing : Fondements

Le comportement des consommateurs a changé ! Ils ne sont plus réceptifs aux stratégies marketing traditionnelles. Un phénomène qui s’explique [...]

Marketing d’influence : nouveau prince du marketing moderne?

Article écrit par Sarbacane Software

Sarbacane Software

Marketing d’influence : nouveau prince du marketing moderne?

Marketing d’influence : nouveau prince du marketing moderne?

On en parle beaucoup ces derniers temps, le marketing d'influence se voit comme une nouvelle façon d'aborder les stratégies de communication. [...]

Comment comprendre et influencer le comportement du consommateur

Article écrit par Brandwatch

Brandwatch

Comment comprendre et influencer le comportement du consommateur

Comment comprendre et influencer le comportement du consommateur

Comprendre le comportement du consommateur est une tâche vaste et complexe, mais avec le bon mix de recherches vous pouvez mieux comprendre [...]

Le media pro, outil incontournable de communication BtoB

Le media pro, outil incontournable de communication BtoB

Le media pro, outil incontournable de communication BtoB

Face à la multiplication des canaux, les médias professionnels réaffirment leur rôle et leur pouvoir dans les stratégies de communication BtoB. [...]

S4M acquiert la DSP Netadge

S4M acquiert la DSP Netadge

S4M acquiert la DSP Netadge

S4M, le spécialiste de la publicité ciblée sur mobile, met la main pour un montant non dévoilé sur Netadge, une DSP mar. Stanislas Coignard, [...]