Recherche
Se connecter

Smart se dope à l'Orange

Publié par le

Pour la deuxième série limitée de sa courte histoire, Smart s'allie à Orange pour mettre en avant des valeurs communes : la mobilité et la communication.

  • Imprimer


Elle se voulait "La" voiture de la mobilité. Ce qu'elle est effectivement devenue après des débuts difficiles. Elle se voulait également synonyme d'innovation ; ce qu'elle doit désormais prouver, après quatre ans d'existence. En 2001, un accord de partenariat est signé avec Agnès B, qui donna naissance à sa première série limitée, la Smart Agnès B. « Nous avons produit 400 voitures cobrandées qui ont été vendues en un mois, soit la moitié de nos ventes mensuelles », commente Laurence Moreau, directrice du marketing Smart. En devenant partenaire d'Orange, la marque entend rappeler qu'elle demeure un concentré d'innovations technologiques. « Nous avions déjà travaillé avec Orange sur des opérations spéciales. En lançant la série limitée Smart Orange, nous associons deux notions fortes : la mobilité et la communication. » Equipée du système Bluetooth, un kit main libre donnant accès à une série de services de l'opérateur, mais aussi du constructeur, cette série, tirée à 450 exemplaires, vise avant tout à travailler sur l'image des deux marques. « La Smart Orange fait partie des toutes premières voitures équipées de ce système, ce qui nous a permis de créer l'événement lors du dernier Mondial de l'Automobile. En matière d'offre produits, nous proposons le top de la Smart qu'Orange a équipé du mobile Sony Ericsson T68i. L'offre packagée est vendue 11 549 euros, soit un avantage client de 9 % », poursuit Laurence Moreau. Pour le lancement, la marque et son agence médias, Médiaedge CIA, ont concentré l'intégralité de la campagne (agence Robinson), sur Canal +. Les films ont bénéficié de 80 passages entre le 20 septembre et le 13 octobre. « Nous avons fait des choix budgétaires et pris le risque de la grille de rentrée de Canal + parce qu'elle reste la chaîne la plus en affinité avec la cible. De plus les personnages créés et joués par Kad et Olivier, ces sauvages urbains, correspondent parfaitement à notre image », indique Laurence Moreau. Qui ne se doutait pas, lors des arbitrages budgétaires, que la rentrée de Canal + allait être à ce point chahutée...

Rita Mazzoli

La rédaction vous recommande

Les tendances du service à la clientèle en 2017.
Les tendances du service à la clientèle en 2017.

Les tendances du service à la clientèle en 2017.

Par Genesys

heure ou le client est roi ce sont vos clients qui decideront de la place que votre entreprise accorde au client Les clients attendent un service [...]

Sur le même sujet

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube
Média
Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Par Laurence Moisdon

Procter & Gamble, numéro un mondial des annonceurs, renoue avec YouTube pour ses achats publicitaires. Le boycott durait depuis plus d'un an. [...]

Le Media Rating Council accrédite Adledge
Média
Le Media Rating Council accrédite Adledge

Le Media Rating Council accrédite Adledge

Par La rédaction

Le Media Rating Council vient d'accorder son accréditation à Adledge pour sa mesure de la visibilité des publicités digitales display et vidéo [...]