Recherche

Signal sonne l'heure de la rentrée

Publié par le

Le leader de l'hygiène bucco-dentaire part à la chasse aux caries. Afin d'éduquer dès le plus jeune âge, la marque lance un programme national dans les classes de CP.

  • Imprimer


Dix ans après avoir franchi les portes de l'école avec le kit pédagogique “Le Temps des dents ”, Signal retrouve le chemin des écoliers. En ce début septembre, la marque de dentifrice la plus connue des Français lance son premier programme de formation à destination des enfants en CP. Un programme dont l'objectif est de sensibiliser aux bons gestes de l'hygiène bucco-dentaire une classe d'âge complète. Au total, ce sont 750 000 élèves qui devraient être touchés par les actions de la marque. Des actions, qui, bien évidemment, ont reçu la bénédiction de l'UFSBD (Union française de la santé bucco-dentaire) et qui s'inscrivent dans le prolongement de son programme d'éducation. Via son laboratoire mobile qui sillonne les routes de France, la marque a déjà touché quelque 2 millions d'enfants. Mais il s'agit aujourd'hui d'aller plus loin. Si le nombre moyen de dents cariées chez les enfants de 12 ans a fortement diminué ces vingt-cinq dernières années, la situation est loin d'être satisfaisante. Alors que les petits Suédois de 12 ans présentent 0,3 dent cariée, nos chérubins affichent un déplorable 1,94 dent cariée au même âge. « Il n'existe pas en France d'enseignement systématique de l'hygiène bucco-dentaire et 80 % des enfants vus en cabinet dentaire ont une hygiène insuffisante en la matière », déplore Laurent Boury, chef de groupe Signal chez Lever Fabergé. Pire, alors que les Français déclarent changer de brosse tous les deux mois et disent qu'un brossage régulier, c'est trois fois par jour, ils sont contredits par la réalité du marché. Malgré les investissements colossaux des marques, les Français achètent, par an, 1,5 brosse à dents et 4,4 tubes de dentifrice. Nous sommes donc loin du compte annuel qui devrait être de 6 brosses et de 22 tubes de dentifrice !

20 000 kits fournis


En prenant le mal à la racine, en touchant les enfants dès leur plus jeune âge, Signal entend bien inverser la tendance. Et, pour ce faire, quelque 20 000 kits pédagogiques sont mis à la disposition des instituteurs via les antennes de l'Education nationale et les Comités départementaux d'éducation à la santé. Au programme, des fiches d'exercices, une cassette de formation, une lettre aux parents, des stickers et des échantillons. Cette initiative, qui fait grincer des dents tous ceux qui estiment que les classes doivent être protégées de toutes incursions commerciales, a reçu le soutien des enseignants trop heureux de bénéficier de matériel pédagogique en ces temps de restrictions budgétaires. Afin d'adoucir l'aspect commercial, Signal, qui investit dans cette opération un million d'euros, l'accompagne de la mise en place d'un baromètre de mesure pour vérifier l'intégration par l'enfant du programme dentaire. Parallèlement, et toujours dans le souci d'éduquer à l'hygiène bucco-dentaire, la marque poursuit sa politique de coédition avec Acte Sud Junior. Après Comptines des dents de lait et La dent d'Eve, un troisième ouvrage, Les dents à petits pas, est annoncé pour cette rentrée. Plus prosaïquement, la rentrée est également l'occasion pour la marque de soutenir l'ensemble de sa gamme, via un programme publi-promotionnel : des animations donneront lieu à la distribution d'un leaflet éducatif.

Rita Mazzoli

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Un internaute reçoit, en moyenne, 121 mails par jours. Face à la profusion d'e-mailings, comment les entreprises peuvent-elles se démarquer? [...]

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe de communication plurimédia vient de faire l'acquisition d'Eurokapi, qui rejoint Wefactory &Co, l'agence conseil, éditoriale et événementielle [...]

Altice s'offre Teads pour accélérer dans la publicité

Altice s'offre Teads pour accélérer dans la publicité

Altice s'offre Teads pour accélérer dans la publicité

La pépite française tombe dans le giron d'Altice qui ambitionne ainsi de développer son pôle publicité et d'imposer la publicité adressée en [...]

Rebecca Minkoff, les 4 raisons du succès

Rebecca Minkoff, les 4 raisons du succès

Rebecca Minkoff, les 4 raisons du succès

Invité, le 20 mars, à Shoptalk Las Vegas 2017, Uri Minkoff, cofondateur de la marque de vêtements et d'accessoires Rebecca Minkoff, a détaillé [...]