Recherche

Sial Mercosur, vers plus de simplicité

Publié par le

Manifestation révélatrice de l'évolution alimentaire en Amérique du sud, le Sial Mercosur nous a séduit par la simplicité et l'efficacité de l'innovation présentée.

  • Imprimer


Le marché sud-américain, par son éloignement, les accords intracommunautaires, l'instabilité économique (dette) de certains pays, peut décourager les volontés exportatrices. A tort, sans doute, tant l'envie de nouveautés est grande chez un consommateur dont les habitudes sont très proches des nôtres. Il est vrai que les accords entre les pays du Mercosur et les pays associés favorisent les échanges "intérieurs". Dans ce contexte, tous les grands groupes agroalimentaires internationaux (Nestlé, Danone, Coca-Cola,...) ont implanté localement des unités de production et de commercialisation. Les pays de la zone demeurent néanmoins très ouverts aux importations de produits alimentaires. Par ailleurs, le développement des grandes enseignes internationales de distribution (Carrefour, Wal Mart...) a également contribué à l'évolution de l'offre alimentaire disponible dans la région. Le premier enseignement de la présentation des nouveaux produits par les exposants des quatre coins du monde au dernier Sial Mercosur, est leur nouvelle sophistication, que ce soit dans le process de fabrication, dans le choix des ingrédients, le conditionnement, voire leur positionnement (cibles ou moments de consommation particuliers). Mais une sophistication qui reste empreinte de sobriété pour être en phase avec l'attente des consommateurs sans vouloir la devancer. Ainsi, la gamme Croc Sec (apéritif) du français Jean Caby a séduit nombre de visiteurs acheteurs tout comme la gamme de yaourts à boire Yog's (Sancor - Argentine). Sophistication que l'on retrouve aussi dans l'univers exotique avec des recettes plus variées, plus spécifiques et qui conservent leur caractère cosmopolite. A ce titre, l'offre présentée par les nombreux exposants thaïlandais a surpris par son adaptation aux marchés export et particulièrement à destination des pays d'Amérique du Sud (plats cuisinés ethniques micro ondablesAndaman Thaïlande) Par ailleurs, force est de constater que la mode des "alicaments" reste limitée en Amérique du Sud, à quelques références aux promesses santé habituelles (anti-cholestérol, transit, bien-être, apport vitaminique, etc.). On aura remarqué la gamme de lait spécifique de l'Argentin Sancor (Senior, junior, etc.) ou la margarine sans cholestérol de Danica.

Naturalité et praticité


Les produits dits fonctionnels sont relativement rares en Amérique du Sud. Qu'ils soient énergétiques le plus souvent, relaxants voire à effet cosmétique, ces produits ne séduisent pas outre mesure les consommateurs, qui ont tendance à se tourner plutôt vers les produits plus naturels et plus "sûrs". A noter, sur le salon, l'étonnante gamme d'infusions de Golden Temple of Oregon (USA), riche de 24 références très pointues . D'une manière générale, la naturalité apparaît comme un gage de sécurité pour un consommateur sud-américain informé des multiples scandales alimentaires qu'a connus l'Europe ces dernières années. Le stand argentin des produits Bio a connu un succès notable. Tous les visiteurs ont plébiscité l'emballage particulièrement évocateur des oeufs biologiques Ecovo de Greentree (Argentine) ou l'huile d'olive biologique et traditionnelle de Taris (Turquie). La praticité est une revendication de plus en plus forte pour le consommateur d'Amérique du Sud (Brésil, Argentine), avec une nette évolution vers des produits de préparation rapide, facile et adaptée aux différentes circonstances de consommation (nomadisme). Les exemples sur ce salon étaient forts nombreux : Mini-brochettes de bouchée de poisson fraîche en barquette (PesqueraTrubetta/Chili), gamme de charcuterie prédécoupée pour toast (BocattiArgentine), Panettone individuel (Dona NolyArgentine). Certes l'innovation produits dans cette partie du monde reste sobre avec des bénéfices pragmatiques et immédiatement compréhensibles par le consommateur. Moins spectaculaire donc, mais une innovation efficace puisque le taux d'échecs de lancements de produits en Argentine est sensiblement inférieur au nôtre. De quoi, peut-être, donner envie de revenir à plus de simplicité de ce côté-ci de l'Atlantique... xterlet@xtc.fr

Xavier Terlet

Les marques s'engouffrent sur le marché du "sans"

Les marques s'engouffrent sur le marché du "sans"

Les marques s'engouffrent sur le marché du "sans" Les marques s'engouffrent sur le marché du "sans"

L'appétit grandit pour les produits sans gluten, sans additifs, sans allergènes, sans lactose, sans pesticides, comme le montre la dernière [...]

Les nouveaux modes de paiement posent question

Les nouveaux modes de paiement posent question

Les nouveaux modes de paiement posent question

Si le paiement est porteur d'innovation, le véritable changement se situe au niveau des technologies. Le défi ? Simplicité et sécurité.

Web design : les cinq tendances marquantes de 2015

Web design : les cinq tendances marquantes de 2015

Web design : les cinq tendances marquantes de 2015

Simplicité, scrolling, responsive design... L'agence américaine de design Bowen Media décrypte les cinq tendances majeures qui devraient marquer [...]

Dis moi comment tu manges, je te dirai d'où tu viens ?

Dis moi comment tu manges, je te dirai d'où tu viens ?

Dis moi comment tu manges, je te dirai d'où tu viens ?

Le SIAL fête cette année ses 50 ans. XTC World Innovation et TNS Sofres décryptent, pour ce salon référent, les principales tendances alimentaires [...]

Tous en slip !

Tous en slip !

Tous en slip !

Frugalité, simplicité, authenticité... de nombreux français prônent aujourd'hui un retour aux valeurs simples.