Recherche

Shampoing: stagnation de la consommation

Publié par le

- La consommation de shampoings a tendance à stagner en Europe. Elle est même en baisse en volume (- 1 % sur les cinq pays étudiés). Dans ce contexte, la France fait un peu exception. Car le marché français cumule des ventes élevées (505 millions d'euros en juin 2010, ce qui fait de l'Hexagone le deuxième marché européen) et une croissance de 1 % en valeur. Seule la Grande-Bretagne progresse davantage en valeur (+ 5 %). La France se distingue également par ses dépenses par habitant, nettement supérieures à celles des autres pays européens. Un consommateur tricolore dépense ainsi 8,3 euros par an en moyenne, pour l'achat de shampoing, contre 7,3 euros pour un Allemand et 5,1 euros pour un Italien.

Source: Panels distributeurs Nielsen. Bases de données internationales harmonisées - circuits food et drug. Contact: Emmanuelle Guillaume.

Source: Panels distributeurs Nielsen. Bases de données internationales harmonisées - circuits food et drug. Contact: Emmanuelle Guillaume.

Dans chaque numéro de Marketing Magazine, Nielsen fournit un éclairage sur l'évolution d'un marché de produits de grande consommation. Et ce sur le plan européen, grâce à ses bases de données harmonisées, issues de ses panels distributeurs.

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

Portrait-robot des médias sociaux à l'ère chatbot

L'institut Harris Interactive a présenté la cinquième édition de son baromètre Social Life consacré aux médias sociaux. Le point sur les tendances [...]

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Article écrit par MEDIARITHMICS

MEDIARITHMICS

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Le Data Marketing : parcours du combattant ?

Lundi 10h : réunion hebdomadaire au département marketing. La directrice annonce les grandes lignes d’une campagne d’activation marketing scénarisée [...]

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

7 conseils pour optimiser des mailings B to B

L'e-mail reste un élément de communication privilégié en B to B, puisque 41% des professionnels ont acheté un produit après avoir reçu un e-mail [...]

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Le nombre d'e-mails commerciaux décroît en 2016

Les marques plébiscitent toujours le mail pour communiquer avec leurs clients, mais privilégient des envois moins nombreux et davantage ciblés. [...]