Recherche

Secodip étoffe son offre

Publié par le

En lançant trois nouvelles piges quantitatives en janvier 1999, Secodip fait évoluer son offre parallèlement au développement de nouveaux marchés.

  • Imprimer


Après avoir lancé, en 1998, AdNetTrack, pige des bandeaux publicitaires sur Internet, Secodip continue d'élargir son offre sur des marchés publicitaires émergents. Face aux développements des bouquets satellite et du câble, la pige des chaînes de télévision paneuropéennes permet d'identifier les annonceurs internationaux sur ces ondes. Cette pige recense l'exhaustivité des spots publicitaires sur tous les marchés. Ils sont ensuite valorisés au tarif brut en vigueur. De plus en plus capteurs d'investissements publicitaires, les consumers magazines vont désormais être pigés par Secodip avec le même niveau de détail que la pige presse classique. Dans un premier temps, une trentaine de magazines distribués sur les lieux de diffusion sélective ou envoyés aux clients sont concernés. La pige sera ensuite élargie aux supports distribués dans les hypers et supermarchés. Enfin, Secodip met à la disposition des annonceurs des Antilles et de La Réunion une pige en TV, presse et affichage. Développée en collaboration avec Louis Harris France, elle détaille mensuellement les investissements bruts par annonceur et par produit, les médias et supports choisis.

PHILIPPE CHESNAUD