En ce moment En ce moment

Salomon s'offre un "show-room" en Suisse

Publié par le

Salomon Station a ouvert à Engelberg il y a deux mois. Son objectif : être un véhicule d'image et un espace de dialogue avec les consommateurs.

  • Imprimer


« Salomon veut communiquer ses valeurs à 100 % et ce, en direct avec les consommateurs. Une marque ne peut s'exprimer pleinement ni dans un hypermarché ni à la télévision. Or entre les deux, c'est le vide. » A contre-courant de ce constat, la nouvelle agence d'Olivier Saguez, Saguez & Partners, a créé Salomon Station à Engelberg, en Suisse. 300 m2 de bâtiment arrondi et tout en transparence, dont le concept pourrait s'apparenter à celui de Niketown, sauf que l'on n'y vend rien. Ni magasin, ni musée, le lieu a pour vocation essentielle de faire essayer les nouveaux produits et découvrir les nouvelles pratiques. L'espace se répartit en cinq zones : histoire de la marque, présentation des produits, bar, zone de dialogue et zone "activités", où l'on s'informe du temps, des stages, etc. Salomon Station a accueilli 8 000 personnes en deux mois. La difficulté consiste à juger des répercussions sur le chiffre d'affaires. « On est à cheval entre un lieu de communication, d'études des consommateurs , qui fonctionne par effet de bandes sur les ventes. Les retombées doivent s'étudier sur le long terme, commente Olivier Saguez. Chez Niketown, 30 % des visiteurs n'achètent pas. Nike sait par contre que 50 % d'entre eux achèteront ailleurs dans les trois mois Ce qui compte, ce n'est pas la densité de population mais l'intensité de la relation que l'on crée entre le client potentiel et la marque. » Au travers de ce projet «un peu iconoclaste» (sic), l'agence met en pratique sa volonté de secouer l'inertie de la distribution française. « Salomon ne peut ni s'exprimer ni s'oxygéner dans des grandes surfaces spécialisées qui laminent les marques. A terme, une enseigne comme Décathlon est morte, si elle ne bouge pas. Car en l'absence de dialogue, de conseil et de plaisir à aller dans le magasin, les gens préféreront se faire conseiller par des proches, puis téléphoner - ou passer commande sur Internet - et se faire livrer. »

V.M

Sur le même sujet

Le premier magasin Amazon Go ouvre enfin à Seattle
Retail
Le premier magasin Amazon Go ouvre enfin à Seattle

Le premier magasin Amazon Go ouvre enfin à Seattle

Par Stéphanie Marius

Après une année d'attente, la première supérette automatisée et à reconnaissance faciale dévoilée par Amazon en 2016 voit le jour à Seattle.

Adobe dévoile deux innovations retail et marketing
Retail
Adobe dévoile deux innovations retail et marketing

Adobe dévoile deux innovations retail et marketing

Par Stéphane Guillard

La société Adobe a profité du Retail's Big Show pour faire deux annonces concernant les solutions qu'elle propose aux retailers et aux responsables [...]

#NRF2018 Les 4 innovations de Salesforce dans le retail
Retail
#NRF2018 Les 4 innovations de Salesforce dans le retail

#NRF2018 Les 4 innovations de Salesforce dans le retail

Par Dalila Bouaziz

Le leader mondial du CRM annonce de nouvelles innovations au service des distributeurs du marketing à la vente et jusqu'au service client à [...]

#NRF2018 3 innovations repérées au Retail's Big Show
Retail
#NRF2018 3 innovations repérées au Retail's Big Show

#NRF2018 3 innovations repérées au Retail's Big Show

Par Dalila Bouaziz

Le grand rendez-vous des retailers du monde entier qui s'est déroulé du 14 au 16 janvier à New York a été l'occasion de découvrir de nouvelles [...]

La rédaction vous recommande