Recherche

Salaires 2008: le marketing retrouve le sourire

Publié par le

En 2008, les fonctions marketing, tout comme les fonctions commerciales, ont de quoi être satisfaites sur le plan financier. Après une année 2007 morose, les taux d'augmentation ont connu une embellie, notamment sous l'influence du variable.

  • Imprimer

La nouvelle version de l'étude Maesina International Search, réalisée en partenariat avec Hewitt Associates, sur les rémunérations des professionnels marketing, vente et communication, comporte, comme à son accoutumée, quelques points de différences par rapport à la précédente Les résultats de la précédente étude «Salaires Maesina- Hewitt» sont parus dans le numéro 118 de Marketing Magazine (décembre 2007 - janvier 2008). . Pour 2008, si les fonctions étudiées sont les mêmes que l'an passé, on note qu'au niveau des secteurs, le Matériel médical/Diagnostic a laissé sa place au Commerce/Distribution, qui fait son retour au sein de l'étude. Des modifications sont également intervenues, selon les fonctions, sur le plan des deux critères les plus significatifs. L'effectif supervisé a ainsi pu être remplacé, dans certains cas, par le chiffre d'affaires géré, tout comme la formation par la localisation géographique (Paris/région parisienne - Province). Toujours pas de changement, en revanche, en ce qui concerne les informations relatives aux rémunérations, fixes (effectives en mars 2008) et globales. De même, les augmentations indiquées correspondent toujours à celles dont ont bénéficié des titulaires n'ayant changé ni de société ni de poste entre les deux années de référence.

@ Source: 29e étude «Salaires Marketing Vente Communication» Maesina International Search - Hewitt Associates.

très bonne année pour le marketing

Si 2007 avait marqué une certaine rupture par rapport aux deux années précédentes, avec une baisse sensible du niveau d'augmentation, 2008 renoue avec la tendance de hausse significative. En effet, la moyenne des augmentations de la fonction marketing est de 4,1% pour le fixe et de 4,4% pour la rémunération totale, contre respectivement 2,9% et 3,1% pour 2007 par rapport à 2006. Chaque niveau a profité de cette embellie, et tout particulièrement les équipes marketing, avec des hausses de 4,5% au niveau du salaire fixe et de 4,9% au niveau du global. Les managers sont un peu en retrait avec, respectivement, + 4,3% et + 4,5%; les dirigeants marketing fermant la marche avec + 3,6% et + 3,9%. «Le regain d'inflation en 2008 versus 2007 (3%) vient cependant compenser ces hausses, mais le pouvoir d'achat est en augmentation pour chaque catégorie», notent les auteurs de l'étude. Qui ont d'ailleurs calculé qu'en dix ans, la fonction marketing avait gagné 24% de pouvoir d'achat.

En décalage également par rapport à 2007, la répartition des niveaux d'augmentation de salaire total fait apparaître des extrêmes forts. L'an passé, 50% des effectifs marketing avaient connu une augmentation comprise entre 2 et 4%. En 2008, ils ne sont plus que 16%. En revanche, 27% ont enregistré une hausse supérieure à 8%, contre 11% en 2007, et 32% une hausse comprise entre et 8%, contre 16% Soit 59% des titulaires qui ont obtenu une progression supérieure à 4%. Quant au pourcentage de salaires totaux en baisse, il est passé de 13 à 15%.

Le commercial un peu en retrait

Si les fonctions commerciales n'ont pas connu d'augmentations aussi fortes que les fonctions marketing, ces dernières n'en restent pas moins fort honorables, et surtout comparées à l'année 2007. Le salaire fixe moyen a ainsi progressé de 3,3%, contre 2,6% en 2007, et la rémunération globale de 3,8%, contre 2,1%. Ce sont principalement les managers, passant de + 3,2% en 2007 à + 4,5% en rémunération totale, qui ont été privilégiés en 2008, tout comme les équipes commerciales, de + 1,3% à + 3,4%. Les dirigeants, quant à eux, ont vu leur rémunération globale progresser de 3,5%, contre 1,8% en 2007. «Ces bons résultats, note Maesina, cabinet conseil en recrutement par approche directe spécialisé dans les fonctions marketing et commerciales, sont plutôt dus à une année 2007 de bon niveau qui a occasionné des versements de variable généralement très élevés et des augmentations de fixe début 2008 également importantes dans le contexte favorable qui caractérisait ce début d'année.» En termes de répartition des niveaux d'augmentation, on observe la même situation que chez les marketeurs, avec une très forte proportion de titulaires (54%) ayant connu un taux supérieur à 4%; 23% ayant bénéficié de plus de 8%.

Les critères incontournables

Si, comme on vient de le voir, le variable a joué un rôle certain dans les hausses des fonctions commerciales, il en a été de même pour les fonctions marketing, suite à une année 2007 particulièrement réussie. «Le pourcentage de bénéficiaires d'une rémunération variable individuelle est maintenant à son niveau proche du plus haut; la tendance lourde à l'accroissement depuis plus de dix ans fait que l'on atteint, pour certaines fonctions, une asymptote», constatent les auteurs de l'étude. Les dirigeants et managers marketing restent au niveau de 80% de bénéficiaires et les dirigeants et managers commerciaux se situent entre 80 et 90%. Quant au poids du variable versé (en moyenne entre 70 et 80% du variable «cible»), il est d'un peu plus de 15% par rapport à la rémunération fixe pour les dirigeants, d'un peu plus de 10% pour les managers et de l'ordre de 8% pour les équipes. A noter qu'avec plus de 20% de variable réel, c'est le directeur marketing vente qui a obtenu le pourcentage le plus élevé en la matière.

Au sein des autres critères influençant la rémunération, Maesina a déterminé que la localisation géographique avait un impact sur l'ensemble des fonctions. Le fait de travailler sur Paris/Région parisienne étant de 8 à 10% plus rémunérateur que de travailler en province (des pourcentages d'ailleurs en baisse par rapport à 2007). Par ailleurs, les fonctions de direction ayant des responsabilités internationales ont une rémunération totale supérieure entre 6 et 9% de celle des titulaires occupant la même fonction, mais sans responsabilité internationale. La dimension «groupe» a également une influence positive de l'ordre de 4% sur les rémunérations globales des fonctions de direction et à responsabilité. Enfin, l'appartenance au comité de direction, à fonction équivalente, engendre une rémunération globale supérieure de 11% à celle des non-membres.

La Pharmacie toujours en pointe

Contrairement aux années précédentes, l'Agro-alimentaire, l'un des royaumes du marketing, se situe en dessous de la moyenne établie sur l'ensemble des secteurs, et nettement en dessous de l'Hygiène-Cosmétiques. Ce dernier secteur «s'appuie sur des grands groupes très rentables et payant plutôt bien des titulaires pour lesquels ils montrent un niveau d'exigence largement au-dessus de la moyenne», constate Maesina.

Quant à la Pharmacie, elle paye ses cadres entre 10 et 25% au-dessus de la moyenne. «L'évolution de la loi devrait tendre à rapprocher les méthodes de ce circuit de celles des autres circuits (concentration, centrales d'achat, merchandising...). L'influence sur le contenu des métiers commerciaux et marketing de la médication familiale se fera alors sentir», commentent les auteurs. Tout comme l'an passé, l'étude constate que le marketing s'introduit de plus en plus dans le B to B et, notamment, dans le secteur des Produits intermédiaires (vendus aux entreprises) où il gagne ses lettres de noblesse, en particulier grâce au marketing client qui permet une meilleure adéquation des offres aux positionnements. Le marketing y reste cependant moins payé que la moyenne, mais convenablement pour un secteur B to B. Sur le secteur Métallurgie- Mécanique-Automobile, les ingénieurs restent toujours mieux payés que les marketeurs ou les commerciaux, même si le directeur marketing tire son épingle du jeu. Manifestement sous-payeur, le secteur des Services non financiers (Transports, Tourisme...) l'est en raison de ses marges souvent basses et d'une concurrence fréquemment basée sur les prix. Enfin, les fonctions marketing, à l'exception du directeur, semblent un peu privilégiées par rapport à la moyenne dans le secteur Commerce/Distribution; les fonctions les mieux rémunérées étant le marketing direct et le marketing sur Internet, e-commerce oblige sans doute.

Comme chaque année, l'étude fait également un point sur les rémunérations des dirigeants de cinq pays européens. Elle en conclut, que «l'Europe poursuit difficilement sa construction». Les disparités entre pays se maintiennent; l'Allemagne étant toujours au-dessus du lot, suivie par l'Angleterre, tout particulièrement en ce qui concerne les postes de dirigeants. Quant à 2009, les prévisions des DRH étaient, en juin dernier, de l'ordre de 3,5% d'augmentation moyenne. Les performances 2008, présumées comme faibles de manière générale, devraient générer des parts de variable inférieures à celles touchées cette année. «Mais, pour garder les meilleurs, les entreprises doivent renforcer le contenu des postes et aussi augmenter les salaires», conclut Maesina.

123 000 Euros telle est la rémunération globale moyenne d'un directeur marketing en 2008.

Méthodologie

La 29e étude «Salaires Marketing, Vente, Communication» de Maesina International Search, en partenariat avec Hewitt Associates, a été menée au printemps 2008 sur la base des déclarations des responsables des ressources humaines de 180 groupes représentant 240 entreprises, sur 7 secteurs d'activité, regroupant 7 505 cadres (dirigeants, managers et responsables). Elle passe au crible 31 fonctions dont 25 dans l'univers marketing (10), vente (12) et communication (3), trois dans celui des achats, trois dans celui du service clients; s'y ajoutent trois fonctions spécifiques d'exploitation dans le secteur Commerce- Distribution. Elle détaille tous les éléments de la rémunération: fixe, variable, participation, intéressement, voitures de fonction... La «rémunération globale» correspond au brut annuel 2008 pour le salaire fixe auquel s'ajoutent les rémunérations variables effectivement touchées au titre de l'année 2007 par les titulaires, à l'exception de la participation légale. Marketing Magazine propose ici une sélection de fonctions et de secteurs; l'ensemble de l'étude étant disponible auprès de Maesina International Search.

FRANCOIS ROUFFIAC

Les salaires de la fonction marketing à la loupe

Les salaires de la fonction marketing à la loupe

Les salaires de la fonction marketing à la loupe

Quel est le salaire d'un directeur marketing ? d'un directeur e-marketing ? ou d'un responsable des études marketing ? Le détail, fonction par [...]

Les 10 idées marketing (21 - 25 nov)

Les 10 idées marketing (21 - 25 nov)

Les 10 idées marketing (21 - 25 nov)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: une famille qui sauve un tigre, un pasteur qui échange [...]

Ne plus commettre d'impair avec son agence

Ne plus commettre d'impair avec son agence

Ne plus commettre d'impair avec son agence

Confier sa campagne à une agence ressemble encore à un parcours du combattant pour certaines annonceurs. La délégation Customer Marketing de [...]