Recherche

SFR se met au vert

Publié par le

SFR accompagne ses clients dans leurs loisirs en créant les Rando-Raids. L'occasion de montrer que son réseau fonctionne hors des villes et de créer une préférence de marque.

  • Imprimer


En 1998, SFR a fait des grands espaces son nouveau territoire de communication événementielle. Pour joindre le geste à la parole, la marque du groupe Cegetel a créé dans la foulée une épreuve sportive accessible au plus grand nombre, associant course d'orientation, VTT et canoë : le "Rando-Raid SFR" (décliné en deux épreuves : la première réservée aux débutants, la seconde aux initiés). Sur ce concept, la marque a organisé en 1998 trois raids qui ont réuni au total 3 500 participants. Parmi eux, 75 % n'avaient jamais parti-cipé à ce genre d'épreuve auparavant et 96 % ont déclaré vouloir recommencer. « Il existe un véritable engouement du public, donc de notre cible, pour les sports. Notre idée est de les aider à accéder à ces disciplines, explique Xavier Michalon, responsable média et communication événementielle de SFR. De plus, ces sports sont en adéquation avec les valeurs d'autonomie et de liberté de la marque. » Résultat, l'édition 1999, qui a démarré le 25 avril dans les Alpes-de-Haute-Provence avec près de 1 500 inscrits, comprend un raid supplémentaire. Elle se poursuivra le 16 mai dans l'Yonne, le 20 juin en Dordogne et se terminera le 5 septembre dans le Morbihan.

La preuve par l'usage


Ces événements ne recherchent pas la notoriété et n'ont pas (encore) de déclinaisons commerciales. En organisant ses propres épreuves, avec un budget d'environ 5 MF (estimation), SFR entend mettre l'aventure à la portée de tous et réaliser deux objectifs. « Le Rando-Raid démontre d'abord l'efficacité de notre réseau en pleine nature, explique Xavier Michalon. Ensuite, en accompagnant le public dans ses loisirs, il nous permet de développer et d'entretenir une préférence de la marque. » Pour populariser ses événements, SFR communique auprès de ses abonnés à travers SFR Magazine et leur propose des tarifs d'inscription préférentiels. Plus largement, elle valorise les raids depuis le mois de février, sur son site web, sur Minitel, sur Eurosport ainsi qu'en presse spécialisée sporti-ve (VTT Mag, Jogging International...) et familiale (Top Famille, Famili) « Nous sommes surpris de la supériorité du nombre de demandes d'informations et d'inscriptions de la presse familiale sur la presse sportive », constate Xavier Michalon.

VALÉRY POTHAIN