Recherche

Research International structure son offre innovation

Publié par le

C'est une démarche internationale. Une philosophie vis-à-vis de l'innovation que présente actuellement Research International au marché. Un voyage à la carte pour optimiser le process de développement de nouveaux produits et services.

  • Imprimer


L'innovation est une thématique sur laquelle Research International travaille depuis longtemps, à travers diverses méthodologies. Mais, pour 2006, l'institut a décidé de lui donner un coup d'accélérateur, mondial, avec une offre structurée, intégrant à la fois des méthodologies qualitatives et quantitatives. « L'innovation, explique Bruno Botton, Managing Director, Client Solutions pour l'Europe du Sud, donne lieu à de grands débats. Nous avons donc, en amont, développé un certain nombre de points de philosophie qui sous tendent notre démarche.» Ainsi, aux questions récurrentes “Faut-il intégrer le consommateur ?”, “Quand l'intégrer et pourquoi ?”, Research International répond : “Oui, il faut faire intervenir le consommateur. On ne peut pas s'en passer. Mais pas n'importe quel consommateur. Et au bon moment et de la bonne façon.” Soit de nouvelles manières de le faire intervenir, comme par exemple, via des “Super Groupers” - panel existant dans 25 pays -, qui sont des consommateurs ayant une capacité à être créatifs, à travailler en groupe… Ou encore à travers les “early adopters”. Autre débat?: celui existant entre créativité et rigueur. Qui, pour l'institut n'en est pas un?: “A chaque étape, il faut intégrer et combiner les deux.”

Quatre phases et huit étapes

Synthétisée sous l'appellation “Innovation Journey”, l'offre désormais proposée dans 56 pays par Research International se veut avant tout, selon Bruno Botton, « une plate-forme d'échange avec les clients, une aide à la réflexion, plus qu'une série d'outils packagés. » D'ailleurs, en fonction de leurs besoins, de leur maturité, et de leurs moyens, les annonceurs peuvent avoir recours à tout ou partie(s) de ce “voyage”. Un voyage qui comprend quatre phases. La première, “Make it Up”, est celle de la génération des insights, notamment par l'observation. Des insights qui doivent être ancrés dans la réalité du consommateur et qui vont servir de plates-formes d'inspiration pour créer des idées et des concepts. « Des idées qui peuvent être activées, être transformées en opportunités de business et qui vont nourrir le plan marketing », souligne Geneviève Reynaud, directeur Innovation de Research International France. “Make it Better” va poursuivre l'exploration des idées avec, par exemple, une analyse aussi bien auprès des consommateurs “lambda” que des “early adopters”, ou encore du quanti. Cette phase va aussi permettre de nourrir chaque élément du mix, par des séquences de travail en aller et retour entre toutes les parties prenantes?: consommateur, institut et client. Des éléments qui seront ensuite évalués par les consommateurs. Phase intermédiaire, “Make it Real” consiste à travailler sur les différents éléments du mix rassemblés. Enfin, “Make it Go” va, d'une part permettre une estimation du potentiel et donner des éléments pour optimiser le plan de lancement et d'autre part, effectuer le suivi du lancement.

François Rouffiac

ROPO : l'omnicanal au service de la conversion

ROPO : l'omnicanal au service de la conversion

ROPO : l'omnicanal au service de la conversion

Selon la 5ème vague de l'Observatoire du ROPO² mené par Fullsix Data et CSA Research, le comportement omnicanal aurait atteint un niveau de [...]

Le mapping de positionnement

Le mapping de positionnement

Le mapping de positionnement

Le mapping de positionnement ou carte perceptuelle permet de visualiser la place du produit (ou de la marque) : vis-à-vis de la concurrence, [...]

C!Print 2017

C!Print 2017

C!Print 2017

Salon international des professionnels de l' impression numérique & textile, ainsi que de la personnalisation, cette manifestation met en [...]

Qu'attendre d'un chargé d'études?

Qu'attendre d'un chargé d'études?

Qu'attendre d'un chargé d'études?

Les exigences des annonceurs vis-à-vis des instituts d'études dépassent aujourd'hui le fond pour englober la forme. Une mutation qui impacte [...]

La matrice attitude-influence

La matrice attitude-influence

La matrice attitude-influence

Tout projet a un impact sur des acteurs clés de l'organisation ou nécessite leur intervention. La matrice attitude-influence permet, dès le [...]