Recherche

Quand le rideau de fer devient espace publicitaire

Publié par le

Transformer les rideaux des petits commerces en médias publicitaires de proximité : l'idée paraît presque évidente et pourtant personne ne l'avait encore exploitée ! Une petite entreprise a travaillé sur ce concept et monte aujourd'hui son réseau d'affichage sur Paris.

  • Imprimer


Ne dit-on pas que les idées les plus simples sont les meilleures ? Un entrepreneur lance un concept qui semble limpide : utiliser les rideaux de fer des magasins comme supports publicitaires. Aux coupures du midi, avant l'ouverture du matin ou pendant les week-ends et jours fériés, les pubs prennent le relais des vitrines. « Nous équipons un réseau de commerces fermés au moins 100 heures par semaine, explique le porteur du projet, Christophe Ferrari. Les publicités seront ainsi visibles par un public de proximité en général jusqu'à 10 heures le matin, à partir de 19 heures environ le soir, le dimanche et souvent également tout le lundi. » L'idée a germé lorsque cet entrepreneur, à la tête de la petite entreprise de bâtiment FMCD, équipait d'un nouveau rideau de fer une imprimerie parisienne. Le projet PRM, pour Publicités sur Rideaux Métalliques, était né. Une fois le système d'affichage breveté et les autorisations obtenues de la Mairie de Paris, Christophe Ferrari a monté son réseau qui compte actuellement 150 magasins parisiens. L'affiche papier classique, de format 120 x 170, est glissée dans un dispositif en plastique, qui s'adapte au roulage et déroulage du rideau du commerce. Un éclairage, placé au-dessus du rideau, est programmé pour s'enclencher en fonction des heures d'ouverture et de fermeture du magasin. Aujourd'hui, en attendant l'arrivée d'annonceurs, le réseau se fait le relais des avis de recherche de la petite Estelle Mouzin, disparue en janvier dernier. Les premières campagnes payantes devraient voir le jour à partir de juin prochain... A condition que les régies, ou les annonceurs, suivent la société et acceptent de commercialiser ces nouveaux espaces. Pour l'annonceur, le coût par affiche s'élèvera à 79 euros pour 7 jours. Alors que le marché publicitaire s'intéresse de près à l'affichage de proximité, l'idée pourrait cependant faire mouche. Christophe Ferrari, de son côté, compte bien réussir à imposer son concept : « Nous voulons proposer une offre de 500 panneaux d'ici un an et développer rapidement un réseau de concessions dans les grandes villes de province. Nous cherchons d'ailleurs des investisseurs pour nous aider à soutenir et développer le projet. » A bon entendeur.

Laure Deschamps

DDB New York, la vérité comme insight!

DDB New York, la vérité comme insight!

DDB New York, la vérité comme insight!

Figure de proue de la revolution publicitaire des annees soixante et agence historique de Volkswagen Dane Doyle Bernbach New York continue de [...]

La Big Data, le passage désormais obligé des TPE/PME

La Big Data, le passage désormais obligé des TPE/PME

La Big Data, le passage désormais obligé des TPE/PME

Si votre data est trop petite votre concurrent va vous ecraser et vous piquer votre petite copine dixit avec humour Christopher Mims sur le [...]

Comment les géants des réseaux sociaux font leur pub

Comment les géants des réseaux sociaux font leur pub

Comment les géants des réseaux sociaux font leur pub

il est frequent analyser les budgets publicitaires des marques sur les reseaux sociaux il est moins courant de connaitre les investissements [...]

Gustave & Rosalie boxe dans la catégorie e-commerce

Gustave & Rosalie boxe dans la catégorie e-commerce

Gustave & Rosalie boxe dans la catégorie e-commerce

Creee en 2012 la newsletter des bons plans du faux couple parisien se decline aujourd hui en plus de ses verticales jeunes parents maison en [...]

PME et applications mobiles : les derniers chiffres

PME et applications mobiles : les derniers chiffres

PME et applications mobiles : les derniers chiffres

Clutch publie des chiffres relatifs aux petites et moyennes entreprises et leur interet pour le developpement dapplications mobiles En moins [...]