Recherche
Se connecter

QCG et SocioScan créent Arteam

Publié par le

Sous l'impulsion de Georges Guelfand, d'une part, et de Thierry Payeux, d'autre part, deux disciplines se rencontrent et se croisent pour le plus grand avantage des problématiques annonceurs.

  • Imprimer


«C'est la fin de l'ère des gourous ! », s'exclame, Georges Guelfand, qui a créé il y a 18 mois, avec trois autres associés consultants, QCG (The Qualitative Consulting Group), société d'études marketing qualitatives. QCG a réalisé en 2002 un chiffre d'affaires de 2,5 M€. « Notre souci permanent est de développer des méthodes d'aide à la décision, c'est-à-dire d'être très opérationnels », note Georges Guelfand. Cette volonté a abouti à la création, fin 2002, d'un pôle Conseil en Veille Stratégique et Marketing en prenant une minorité de blocage dans Practice, société créée par Patrice Macé en partenariat avec QCG. Début 2003, c'est l'alliance avec SocioScan, institut d'études quantitatives ad hoc, qui a donné naissance, en février dernier à la holding Arteam (Advanced Research Team), une structure détenue à égalité, dédiée au développement des trois pôles d'expertises complémentaires quali/quanti/marketing. « C'est une véritable synergie de méthodes avec des partenaires qui partagent le même souci méthodologique, la même obsession pour la qualité et la même volonté vers le "problem solving", souligne Thierry Payeux, directeur général de SocioScan. Finie l'ère des comptables en quanti. » Les deux principaux partenaires s'assignent une mission : la mise en valeur et le renouvellement de chaque discipline par une approche transdisciplinaire qui, remarque Georges Guelfand, « n'est en aucun cas la naissance d'un quali-quanti syncrétique ». Pas de mathématisation du qualitatif qui pourrait conduire à une standardisation réductrice et une attention continue apportée à la rigueur méthodologie propre à la discipline quantitative. Plusieurs voies de développement sont déjà en réflexion : l'aide à la création en est l'une des principales.

POUR LES ÉTUDES QUALITATIVES LA FIN DE L'ÈRE DES GOUROUS !


Développer des méthodes qualitatives qui échappent à la subjectivité du qualitativiste. Grâce à de nouvelles techniques de recueil d'information, et à l'intégration des techniques d'analyse du quantitatif. Ce faisant, formater des méthodes qualitatives transnationales et transculturelles, qui soient reproductibles d'un pays à l'autre, d'une culture à l'autre.

POUR LES ÉTUDES QUANTITATIVES LA FIN DE L'ÈRE DES COMPTABLES !


Rendre les méthodes quantitatives capables d'interpréter et d'expliquer les données chiffrées du point de vue de la problématique marketing ou communication étudiée. Grâce à de nouveaux plans d'expériences et à l'intégration de techniques qualitatives.

Anika Michalowska

La rédaction vous recommande

Attention aux robots et trafic malveillant
Attention aux robots et trafic malveillant

Attention aux robots et trafic malveillant

Par Limelight Networks

Les failles de securite ont un impact sur la reputation de votre marque et 40 des consommateurs declarent ne plus operer de transactions sur [...]

Sur le même sujet

La montée en puissance des marques locales se poursuit
Etudes
La montée en puissance des marques locales se poursuit

La montée en puissance des marques locales se poursuit

Par La rédaction

Le classement Kantar Worldpanel des marques nationales les plus choisies en France et dans le monde révèle que La montée en puissance des marques [...]

Études: la fin des sens interdits
Etudes
Études: la fin des sens interdits

Études: la fin des sens interdits

Par Clément Fages

Bardé de capteurs ou dans une simulation virtuelle, le panéliste du futur voit ses cinq sens mis à contribution: plus que son avis, ce sont [...]

Les nouvelles exigences des consommateurs face aux marques
Etudes
Business
Les nouvelles exigences des consommateurs face aux marques

Les nouvelles exigences des consommateurs face aux marques

Par Business via Marketme

Le branding ne suffit plus à créer du lien avec des consommateurs de plus en plus méfiants... Et les jeunes diplômés sont dans le même état [...]