Pourquoi Nortel Networks investit la F1

Publié par le

Sponsor de l'écurie Williams depuis début 1999, Nortel Networks entend profiter de sa présence en Formule 1 pour montrer sa compétence technologique.

  • Imprimer


Fournisseur de solutions dans le domaine des réseaux de communication unifiés, présent partout sur le globe, Nortel Networks est sponsor de Williams F1 pour la saison 1999 et les deux suivantes. Un choix lié à un besoin de notoriété dans un univers devenu très concurrentiel. Retransmis dans 205 pays, ayant rassemblé 5 milliards de téléspectateurs en 1998, la Formule 1 est désormais perçue comme un vecteur de communication globale de choix pour les entreprises liées à la haute technologie. D'où une présence accrue de ce type de sponsors dans le F1 Circus et un effet d'entraînement induit. « Nous avons regardé d'autres solutions de sponsoring, avoue Paul Meulendijk, responsable du partenariat Formule 1 chez Nortel Networks. La F1 nous offre une audience globale et un environnement technologique spécifique. Ce sponsoring nous a déjà aidé à développer de nouveaux business et à être présents dans des endroits où nous n'étions pas. »

Partenariat technologique


Outre un sponsoring classique avec le logo sur la voiture et le casque des pilotes, l'originalité du partenariat porte sur l'échange technologique entre les deux marques. Nortel Networks, en collaboration avec les ingénieurs de l'écurie anglaise, développe des solutions réseaux spécifiques en matière d'application voix, données et vidéo. Etant donné la précision nécessaire à la F1, la communication, entre l'usine et le lieu de course ou entre les stands et les pilotes, revêt une importance capitale dans la réussite de la compétition. La Formule 1, comme pour le secteur automobile, pourrait s'avérer un support de nouveaux développements pour les télécommunications. Face à l'évolution du sponsoring, notamment des lois antitabac dont les manufacturiers étaient des sponsors traditionnels de la F1, le secteur des télécoms pourrait constituer une bouée de sauvetage pour les budgets des différentes écuries. Un budget de 450 MF, provenant essentiellement du sponsoring et des droits télévisés, pour Williams, le montant des investissements des différents sponsors n'étant pas révélé. En choisissant Williams, Nortel Networks veut également mettre en avant les similitudes entre les deux entreprises. « Nous avons été sensibles à la success story Williams ; nous avons le même type de leadership dans l'industrie », précise Paul Meulendijk. De la communication sur le consumer marketing, la F1 semble devenir de plus en plus un support de communication B to B. Toutefois parmi les 25 sponsors de Williams F1, l'émergence ne semble pas forcément garantie pour un annonceur.

PHILIPPE CHESNAUD

La rédaction vous recommande

Les tendances du service à la clientèle en 2017.
Les tendances du service à la clientèle en 2017.

Les tendances du service à la clientèle en 2017.

Par Genesys

heure ou le client est roi ce sont vos clients qui decideront de la place que votre entreprise accorde au client Les clients attendent un service [...]

Sur le même sujet

Grazia lance une nouvelle offre podcast
Média
Grazia lance une nouvelle offre podcast

Grazia lance une nouvelle offre podcast

Par Laurence Moisdon

Grazia crée sa chaîne de podcast audio consacrée à la mode, l'occasion pour les marques de communiquer de façon très ciblée.

Webedia crée quatre agences verticalisées
Média
Webedia crée quatre agences verticalisées

Webedia crée quatre agences verticalisées

Par La rédaction

Le groupe dédié au loisir et au divertissement online Webedia annonce la création de quatre agences multi-métiers sectorielles au service de [...]

iotec, plateforme d'achat media éthique, se lance en France
Média
iotec, plateforme d'achat media éthique, se lance en France

iotec, plateforme d'achat media éthique, se lance en France

Par La rédaction

Après avoir ouvert un bureau à Londres et à Berlin, la plateforme d'achat media éthique iotec poursuit son développement en France.