Recherche

Pour créer la concertation entre grand public et experts

Publié par le

Parce qu'il est important d'intégrer le consommateur le plus en amont possible dans les démarches de développement de nouveaux produits et services, l'Ifop propose une nouvelle méthodologie qui permet d'établir la concertation entre experts et grand public : les Conférences de consensus.

  • Imprimer

OBJECTIF


Apparues pour la première fois au Danemark en 1987, les Conférences de consensus sont nées de la volonté de réintégrer les citoyens dans des processus d'évaluation et de prise de décisions complexes, jusqu'alors réservés à des publics experts. Elles ont, tout d'abord, été développées autour de problématiques d'opinion à fortes connotations scientifiques, technologiques ou éthiques, souvent sujettes à controverse et particulièrement difficiles à appréhender, pour le grand public et pour les experts : thérapie génique, plantes biotechnologiques, OGM, traitement de l'infertilité...

PRINCIPE


La mise en place de ces conférences répond à un impératif majeur : créer les conditions d'un débat à la fois ouvert et constructif entre des publics - citoyens, experts scientifiques, pouvoirs publics - qu'opposent traditionnellement des langages, des intérêts et des niveaux de compétences extrêmement différenciés. Ce débat se met en place grâce à la mise en commun des informations, et permet : - de clarifier les perceptions et les attitudes du grand public sur le sujet, - d'enrichir le point de vue des experts, en identifiant la façon dont s'établissent les enjeux auprès du grand public, les termes dans lesquels ils se posent et les dimensions de la vie quotidienne qu'ils mettent en jeu, - au grand public de faire connaître son avis de manière argumenté, - d'identifier les points de convergence et de divergence sur le sujet.

Schéma classique


Chaque étape est fondamentale car elle apporte une réponse précise aux différents obstacles qui pourraient venir entraver ou fausser ce débat.

Sélection des acteurs du débat


- Constitution d'un panel de "profanes", 10 à 15 citoyens, n'ayant aucune connaissance particulière du sujet, mais recrutés de façon à illustrer tous les points de vue existants sur le sujet au sein du public et témoignant de capacités d'écoute et d'ouverture au débat. - Constitution d'un corpus de documentation relatif au sujet. - Constitution d'un panel d'"experts", 10 à 12, reflétant des points de vue différents, voire opposés ou des intérêts contradictoires sur le sujet. - Choix du médiateur-animateur, professionnel expérimenté dans la communication et la gestion des groupes, mais non expert du sujet. Mission : assister le panel de "profanes" dans la préparation de la conférence débat et en être le président-animateur.

Formation du panel de profanes


Elle se déroule au cours de sessions organisées autour du médiateur-animateur et de l'intervention d'experts. Préparation du panel à son rôle de "jury-citoyen" : il est formé et entraîné au travail en équipe. Il prend connaissance de la documentation, validée par le Comité de pilotage. Il est formé aux différents aspects de la problématique par les experts. Préparation de la conférence publique : une liste des questions principales et secondaires devant être posées aux experts lors de la conférence publique est établie.

Organisation de la Conférence publique


Interrogation des experts par le panel de "profanes", qui évalue leurs réponses et fait part des débats. Rédaction d'un document final pour exposer le point de vue du panel sur les différents aspects de la problématique avec, éventuellement, des recommandations. Le rapport est ensuite présenté publiquement lors d'une conférence de presse pendant laquelle les experts peuvent réagir.

Adaptation à l'innovation marketing


Les Conférences publiques de consensus, apportent des clés de fonctionnement riches d'enseignements, en particulier : la très grande attention qui doit être apportée à la sélection du panel de "profanes", et notamment au facteur motivation ; le caractère primordial de la phase de préparation à la conférence, dans sa dimension de formation mais surtout d'imprégnation aux différents aspects de la problématique. Ces Conférences ont clairement établi qu'il était possible, dès lors que l'on s'en donne les moyens, d'établir une communication bilatérale, productive et constructive entre des publics appartenant a priori à des mondes différents. La richesse du processus de préparation dépasse largement l'aspect d'apprentissage formel. Il s'appuie, en effet, sur une véritable démarche d'imprégnation, qui permet aux participants de s'approprier les différents aspects de la problématique au fur et à mesure, et donc d'être à même d'en appréhender les implications.

LIMITES


Ces conférences engagent personnellement les individus y participant, en leur imposant notamment un certain nombre de contraintes (week-ends bloqués, lecture de documentation pouvant être implicante). Le facteur motivation est une clé essentielle de la sélection des individus et rend nécessaire une procédure de recrutement en deux étapes (cf. tableau).

Anika Michalowska

[MWC2017] Les femmes, absentes de la téléphonie

[MWC2017] Les femmes, absentes de la téléphonie

[MWC2017] Les femmes, absentes de la téléphonie

Le numerique est aussi une affaire de femmes et est pour souligner ambition de combler le fosse entre les deux sexes que la GSMA lance une nouvelle [...]

[Vidéo] 4 clefs pour un parcours client idéal

[Vidéo] 4 clefs pour un parcours client idéal

[Vidéo] 4 clefs pour un parcours client idéal

Shoptalk et le media Marketing reunissaient le juillet dix directeurs commerce marketing et retail de grandes enseignes autour un think tank [...]

Laboratoire de l'expérience client : Prospective

Laboratoire de l'expérience client : Prospective

Laboratoire de l'expérience client : Prospective

Organise par Publicis et les Echos du 30 juin au juillet 2016 Viva Technology rassemblait dans un meme lieu pas moins de 000 startups et une [...]