Recherche
Se connecter

Pour Dove, la beauté n'a pas d'âge

Publié par le

Cosmétique Pour s'adresser aux femmes de plus de 50 ans, Dove lance une gamme de soins spécifiquement adaptés à leurs problèmes, avec un discours positif sur l'âge.

  • Imprimer


Les seniors sont devenus une cible marketing à la mode. Depuis quelque temps, les marques de cosmétiques multiplient les gammes pour les femmes de plus de 50 ans, à l'image de Revlon, Shiseido, L'Oréal ou encore Nivea. La cible est particulièrement réceptive : selon une étude réalisée par Dove auprès de 1 450 femmes de 50 à 64 ans dans neuf pays*, 86 % pensent qu'il est important que les entreprises de cosmétiques créent des produits adaptés aux femmes de plus de 50 ans. Pour autant, selon cette même enquête, les marques et les médias ne savent pas encore leur parler et offrent une image de cette cible sans commune mesure avec la réalité. « Ces femmes se sentent un peu mises à l'écart, souligne Frédérique Villiard, directrice marketing produits corps chez Unilever France. Près de 60 % pensent que si l'on considérait que l'image véhiculée par les médias était le reflet de la société, il n'y aurait pas de femmes de plus de 50 ans… » Pour séduire ces nouvelles consommatrices, Dove vient ainsi de lancer une gamme de sept produits composée de déodorants, de crèmes hydratantes et de shampooings spécialement conçus pour s'adapter aux peaux plus sèches et aux cheveux plus fins des femmes de plus de 50 ans. L'originalité de la démarche vient du fait qu'il ne s'agit pas cette fois-ci “d'anti-âge” mais de produits “pro.âge” : autrement dit destinés aux femmes qui assument le nombre de leurs années. Une appellation qui devrait faire toute la différence, selon Dove, fidèle à son positionnement de “briseur des codes de la beauté”. Dans la droite ligne des campagnes “pour toutes les beautés” que la marque réalise depuis deux ans, ce sont ainsi des femmes, anonymes, de 50 ans et plus qui ont été choisies comme égéries de la nouvelle gamme. Des femmes photographiées nues par Annie Liebovitz, « qui ne sont pas retouchées », précise Frédérique Villiard. La campagne internationale signée Ogilvy & Mather vient tout juste d'être diffusée dans la presse et sur les écrans. « Mais nous prévoyons surtout une communication très importante sur le point de vente et très ciblée », promet Frédérique Villiard.

BÉATRICE HÉRAUD

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Les 10 idées marketing de la semaine (14-18 mai)
Veille
Les 10 idées marketing de la semaine (14-18 mai)

Les 10 idées marketing de la semaine (14-18 mai)

Par La rédaction

Au menu des 10 idées marketing cette semaine: Nike ouvre des pop-up stores en banlieue, Orangina lance des boîtes à meuh et Redbull dope la [...]

Les contenus visuels sociaux, clés des performances de vente
Veille
Les contenus visuels sociaux, clés des performances de vente
georgejmclittle - Fotolia

Les contenus visuels sociaux, clés des performances de vente

Par Stéphanie Marius

Le taux de conversion des sites e-commerce étudiés par l'entreprise Bazaarvoice via son étude "Shopper Experience Index" grimpe de 111% lorsque [...]

Financer votre marketing online avec le crowdlending
Veille
LOOK&FIN
Financer votre marketing online avec le crowdlending

Financer votre marketing online avec le crowdlending

Par LOOK&FIN via Marketme

Emprunter pour renforcer une politique de marketing online peut s’avérer utile pour les entreprises afin de mieux contrôler leurs coûts.

Les 10 idées marketing de la semaine (7-11 mai)
Veille
Les 10 idées marketing de la semaine (7-11 mai)

Les 10 idées marketing de la semaine (7-11 mai)

Par La rédaction

Au menu des 10 idées, la rédaction a sélectionné: H&M s'appuie sur l'intelligence artificielle pour la détection de tendances, Uber dévoile [...]