Recherche

Pogyfoot : foot à la carte

Publié par le

CD Net Play inaugure le marché des CD-Rom de foot à collectionner et lance Pogyfoot, 38 cartes multimédias connectables à Internet. Une offensive de charme vers les petits et les grands fans du ballon rond. Un cas d'école de marketing de résurrection.

  • Imprimer


Et 1, et 2, et 3. Accompagné et soutenu par [monébak], agence conseil en stratégie et création en marketing opérationnel et son P-dg Frédéric Clipet, et par Agenc'e (DP & S Interactif) Sanjay Ramnauth, fondateur et P-dg de la société CD Net Play, a pris à son compte le cri de ralliement de la dernière Coupe du monde de football pour définir la stratégie de sa toute jeune société. Une société spécialisée dans la conception, le développement et la distribution de produits interactifs sur CD-Rom sportifs et dont la première réalisation a pour nom Pogyfoot. Premier dribble, devenir leader du CR-Rom de football en France puis dans le monde. Deuxième attaque, développer et conforter la notoriété de CD Net Play dans l'univers du football. Troisième offensive, décliner le concept Pogyfoot à d'autres sports. Voilà pour la tactique. Car, côté concept, Pogyfoot rappelle étrangement celui des cartes Panini. Le multimédia en plus puisqu'il s'agit d'une collection de 38 CD-Rom au format d'une carte bancaire, à lire sur un Mac ou un PC, et qui présente tout le Championnat de France avec ses 18 clubs de D1 et ses 20 clubs de D2 pour la saison 2001-2002. Au tableau : des infos sur chacun des clubs, historiques, joueurs, jeux, photos, vidéos et quiz... Ainsi qu'un petit laïus sur la Ligue nationale de football avec laquelle un contrat exclusif de licence a été négocié. Une extension internet est également intégrée pour permettre aux collectionneurs de mettre à jour leurs informations tout au long du Championnat en téléchargeant les informations sur le site éponyme. 500 000 CD-Rom ont déjà été distribués en grandes surfaces alimentaires et spécialisées, dans les bureaux de presse et tabac, les magasins de jouets, les magasins de sport ainsi que les commerces de proximité. Ils sont présentés dans un flow-pack aluminisé et, notamment pour les grandes surfaces, dans des présentoirs ou boîtes de comptoir spécifiques par enseigne équipés de système de sécurité contre le vol. Pour un prix unitaire de 3,50 euros (soit 22,95 francs).

Une bibliothèque interactive


Produits de résurrection par excellence, c'est-à-dire qui doivent renaître chaque année, ces cartes sont vendues "à l'aveugle", sans le nom du club. Car l'éditeur compte sur le système de troc, à la base de la mécanique de collection, pour séduire les enfants de 7 à 15 ans. Une population jeune mais qui a vibré aux exploits des tricolores lors de la dernière Coupe du monde et qui dispose de plus en plus souvent d'un ordinateur à la maison. Mais Pogy compte également sur l'adhésion des pères qui, contrairement à ce que l'on pourrait penser, représentent une part importante des quinze millions de personnes exposées chaque année au phénomène des cartes collector. Soit 30 % tout de même de la cible des acheteurs potentiels. Une cible secondaire que l'on peut étendre aux grands-pères et plus globalement aux plus de deux millions de licenciés, aux près de cinq millions de pratiquants ou aux 350 000 bénévoles qui constituent l'univers du football qui, rappelons le, génère chaque année trois milliards de francs de chiffre d'affaires. Pas étonnant donc de retrouver père et fils au centre de la mini-saga publicitaire composée de deux tiers de comédies et d'un tiers de descriptif produit et qui a été diffusée pendant neuf semaines à partir du mois d'octobre dernier. Une campagne au budget significatif de 30 millions de francs qui a comporté 650 spots TV sur trois vagues. Deux spots ayant été tournés et chacun d'eux ayant été décliné en format vingt et trente secondes. Car, si une stratégie de produits de résurrection peut représenter un vrai "jackpot", elle demande aussi une présence et un renouvellement de l'offre permanents. Cela passe par le sponsoring d'émissions ciblées comme c'est le cas avec Téléfoot jusqu'à la fin du mois de janvier. Mais aussi par une série d'outils plus classiques de promotion. Des animations et opérations promotionnelles sont en cours. Ainsi qu'un partenariat avec des marques alimentaires à l'instar de certains produits aux marques Auchan ou Nestlé. Et, alors que le Championnat se termine dans un peu plus de trois mois, CD Net Play étudie déjà sa stratégie d'après saison. Le personnage devrait donner naissance à des produits dérivés. Et on parle déjà d'un dessin animé pour une chaîne télévisée. « Le principe d'un produit comme Pogyfoot est de jouer les effets de surprise. » Nous n'en saurons pas plus.

Isabel Gutierrez

LES CLUBS DE FOOT S'EQUIPENT EN CRM

LES CLUBS DE FOOT S'EQUIPENT EN CRM

LES CLUBS DE FOOT S'EQUIPENT EN CRM

Soucieux de fidéliser leurs abonnés et sympathisants, les clubs de football ont désormais recours aux techniques marketing dites classiques [...]

5 campagnes data créatives

5 campagnes data créatives

5 campagnes data créatives

Carte de visite-éthylotest, chaussettes Netflix connectées... La directrice de création de l'agence Fove passe en revue les campagnes qui ont [...]

[Vidéo] Marre du foot ? Orangina a la solution

[Vidéo] Marre du foot ? Orangina a la solution

[Vidéo] Marre du foot ? Orangina a la solution

Pour ceux que le foot exaspère - soit 37 millions de français tout de même - Orangina a inventé une canette qui éteint ... la télé ! Est-ce [...]

Le CD est mort. Vive le CD?

Le CD est mort. Vive le CD?

Le CD est mort. Vive le CD?

Alors que l'industrie du disque est en perte de vitesse, les acteurs du marché cherchent à redresser la barre du CD, qui compte encore pour [...]