En ce moment En ce moment

Plus, entre consumer et supplément

Publié par le

Destiné aux abonnés, le mensuel Plus se positionne comme un prolongement éditorial de Canal +. Les explications de Manuel Coulon, son directeur commercial.

  • Imprimer

Comment définissez-vous, Plus, le magazine de Canal +, dans l'univers de la presse télé ?


Plus est un peu comme Télérama dans le sens où le journal a un contenu de presse télé entre guillemets mais un profil de lectorat plus proche de celui des news et des pictures. Il n'a pas un profil de presse télé au sens classique, ne serait-ce que du fait de sa périodicité. C'est, pour moi, un supplément d'une télévision au même titre que L'Equipe Mag est le supplément de L'Equipe. C'est vrai dans le sens où on est vendu dans un kit d'abonnement à Canal +. Le magazine est le prolongement éditorial de ce que fait la chaîne.

Quel est l'impact du changement de formule opéré il y a quelques mois ?


L'objectif était d'abord d'apporter à nos abonnés un contenu plus proche de ce qu'est Canal +, un prolongement de l'esprit de la chaîne sur un support différent. La nouvelle formule nous a aidés auprès des annonceurs qui attachent beaucoup d'importance à la forme, l'ancienne étant peut-être moins valorisante. Globalement, on vend notre profil de lectorat, CSP+, jeune, avant le contenu. Cela nous amène des annonceurs qui ont besoin d'environnement et de cible comme ceux qui sont issus de l'univers du luxe, de l'horlogerie, de l'automobile haut de gamme. Nous touchons, en revanche, très peu les annonceurs classiques de la presse télé comme les vépécistes ; nous refusons d'ailleurs les bons à découper.

Le mensuel CanalSatellite est-il également appelé à évoluer ?


Son objectif est d'informer les abonnés de CanalSatellite de la programmation des différentes chaînes du bouquet mais aussi des produits et services de la marque. On retrouve là aussi le même type de profil de lectorat que pour le magazine de Canal + avec un avantage supplémentaire : ce sont des gens qui ont un bon pouvoir d'achat et qui, à la différence des abonnés au câble, ne sont pas des urbains. Pour ce qui concerne sa formule, elle va effectivement certainement évoluer.

Léna Rose

La rédaction vous recommande

Comment survivre à la révolution numérique
Comment survivre à la révolution numérique

Comment survivre à la révolution numérique

Par Kompass

Le monde est en pleine mutation digitalisation de la societe clients tout puissants ultra concurrence La Revolution Numerique impacte le business [...]

Sur le même sujet

Le mobile, support favori de la consommation d'internet
Média
Le mobile, support favori de la consommation d'internet

Le mobile, support favori de la consommation d'internet

Par Eloïse COHEN

La consommation d'Internet est en croissance exponentielle, principalement via le mobile, les applications et les plateformes sociales. C'est [...]

La DRTV booster d'efficacité selon My Media
Média
La DRTV booster d'efficacité selon My Media

La DRTV booster d'efficacité selon My Media

Par Amélie Riberolle

Après une décennie de mesure de l'efficacité TV avec sa solution Leads Monitor, My Media publie son premier baromètre DRTV, dont les résultats [...]