Recherche

Philips mise sur la santé et le bien-être

Publié par le

La marque s'est recentrée autour de trois pôles - médical, éclairage et style de vie - et un objectif: être au service de la santé et du bien-être de ses clients. Une stratégie incarnée par sa nouvelle campagne corporate.

  • Imprimer
La nouvelle campagne mondiale traduit le positionnement santé de la marque.

La nouvelle campagne mondiale traduit le positionnement santé de la marque.

Depuis février et pendant quatre mois, Philips s'affiche dans la presse et sur Internet avec une communication corporate aux visuels sobres, minimalistes et aux textes percutants. La campagne mondiale «Parce que...», signée DDB, ancre clairement l'image de la marque dans le domaine médical. Un secteur qui prend un poids croissant chez Philips, même s'il lui est relativement peu associé. Alors que la partie médicale ne représentait que 2,5 MdEuros de chiffre d'affaires en 1999, dix ans plus tard elle a été multipliée par trois pour atteindre 7,6 MdEuros, soit près d'un tiers du chiffre d'affaires global de la marque (26,4 milliards d'euros). Le chiffre d'affaires de cette catégorie de produits, en augmentation de 6% par rapport à 2007, dynamise aujourd'hui Philips.

Ce changement a conduit à la réorganisation du groupe autour de trois pôles: médical, éclairage et style de vie, avec pour objectif la santé et le bien-être de ses consommateurs. Ainsi, la marque a préféré délaisser ses téléviseurs au profit de succès commerciaux comme l'Eveil Lumière, un appareil simulant l'aube pour un réveil en douceur. De même, Philips «démocratise» la santé avec des appareils tels que le défibrillateur, désormais en vente libre. Quant à l'éclairage, il s'invite à l'hôpital pour rendre l'environnement médical moins stressant avec, par exemple, AmbiScene qui personnalise l'éclairage des salles d'examens.

Un virage stratégique«qui devrait permettre à Philips de traverser la crise de façon un peu moins mauvaise que si la marque était restée sur l'organisation d'il y a dix ans», selon Joël Karecki, président de Philips France. La marque n'a guère le choix, la division style de vie - notamment audiovisuelle - pèse sur le chiffre d'affaires 2008 (- 2,7%) et chute de 8%.

BEATRICE HERAUD

Alimentaire : le marketing du "sans" a de l'avenir

Alimentaire : le marketing du "sans" a de l'avenir

Alimentaire : le marketing du "sans" a de l'avenir Alimentaire : le marketing du "sans" a de l'avenir

Bien-être et alimentaire vont désormais de pair : c'est le nouveau duo de choc mis en avant par les distributeurs et les industriels. Un discours [...]

Une web-série sur les enjeux de la data

Une web-série sur les enjeux de la data

Une web-série sur les enjeux de la data

Sensibiliser les dirigeants à l'importance d'une data bien collectée : tel est l'objectif du mouvement Datamaniaques à l'origine d'une web-série [...]

Les 5 offres d'emploi Web de la semaine

Les 5 offres d'emploi Web de la semaine

Les 5 offres d'emploi Web de la semaine

5 nouvelles opportunités d'emploi du digital sont mises en avant chaque semaine ici. Les offres d'emploi touchent aussi bien à l'univers du [...]

[Tribune] Data driven: il reste du chemin à faire!

[Tribune] Data driven: il reste du chemin à faire!

[Tribune] Data driven: il reste du chemin à faire!

Si les marques brandissent bien haut l'étendard de la data, toutes ne la gèrent pas de façon optimale, loin s'en faut. Ainsi, 62,5% des entreprises [...]

Budgets marketing : tendance à la baisse en 2016

Budgets marketing : tendance à la baisse en 2016

Budgets marketing : tendance à la baisse en 2016

Les budgets marketing globaux résistent mal à la crise économique, relève le 7e rapport annuel sur l'état de santé du secteur marketing mené [...]