En ce moment En ce moment

Pas folle la collective de la truite !

Publié par le

Premier poisson frais à obtenir la norme Afnor, la truite a désormais sa marque garantie "charte de qualité" NF. Elle prévoit dans la foulée une campagne de communication et de promotion sur le lieu de vente ainsi qu'un nouvel étiquetage plus informatif.

  • Imprimer


Comment faire pour reconquérir la confiance des Français ou ne pas la perdre en ces temps de scandales alimentaires à répétition ? Tel est le défi que relèvent fièrement les pisciculteurs et les transformateurs de truites français. Pour tordre le cou aux soupçons qui ont failli entacher leur image en pleine crise de la vache folle au mois de novembre, ils ont choisi de lancer la marque "La truite, charte qualité", reconnue à la norme française NF. Des produits qui, comme le souligne Alain Roussel, directeur du CIPA (Comité Interprofessionnel des Produits de l'Aquaculture), sont 100 % irréprochables et placés sous le contrôle de l'organisme indépendant Véritas. Cette démarche qualité a été engagée par les professionnels depuis cinq ans. Elle garantit une alimentation sans farine d'animaux terrestres, une traçabilité de l'élevage piscicole à l'étal, grâce notamment à la tenue d'un registre d'élevage fraîcheur. La date de pêche est obligatoirement mentionnée sur l'étiquette des caisses d'emballage. Mais cette nouvelle marque NF, outre les nombreux contrôles en amont, porte également sur la transformation des poissons qui doivent être refroidis moins de trois heures après leur capture, éviscérés ou filetés dans des ateliers à température dirigée et enfin expédiés dans un délai maximum de 36 heures après la pêche. Les produits finis (entiers éviscérés ou découpés) doivent avoir un aspect irréprochable, un calibrage strict et être indemnes d'odeur et, bien sûr, sans goût de terre. Si, pour l'instant, cette marque ne concerne pas la truite fumée, il n'est pas impossible qu'une appellation du type "fabriqué à partir de truite NF" soit mise en place prochainement. Ce seront 17 000 tonnes qui seront commercialisées soit la moitié de la production destinée à la consommation. Mais la truite NF pourrait atteindre, selon Alain Roussel, 22 000 à 25 000 tonnes d'ici la fin de l'année étant donné le bon accueil qui lui est réservé. Les distributeurs qui avaient mis en place leur propre filière qualité comme Carrefour, Auchan, Cora, l'ont intégrée dans leur démarche qualité comme norme de base.

Une campagne d'information


Reste le volet publi-promotionnel à finaliser, pour un budget de 8 MF. Selon Alain Roussel, « dans le cadre d'une collective il ne sert plus à rien de vanter la différence nationale du poisson. Les consommateurs préfèrent une véritable information sur les méthodes d'élevage ». La campagne publicitaire du mois de mai, encore à l'étude, devrait donc s'orienter vers du publi-rédactionnel et viser, outre le grand public, les leaders d'opinion pour éviter tout dérapage sur l'information. Côté magasin, l'étiquette apposée sur la caisse de vrac et qui comporte obligatoirement les mentions sur l'espèce "truite arc en ciel élevée en eau douce" ou "en eau de mer", la date de pêche, le logo charte de qualité et la mention NF pourrait évoluer vers plus de modularité afin de faciliter l'information des consommateurs sur l'étal. Un spécimen est à l'étude ; il se compose de deux parties. La première restera sur la caisse tandis que l'autre, comportant le label et la marque, pourra se coller sur le pic-prix du rayon. Ce travail pédagogique sera renforcé par une campagne promotionnelle d'identification sur les points de vente classiques. Avec, durant l'été, l'arrivée d'un bus spécialement aménagé qui sillonnera les parkings des grandes surfaces pour initier les consommateurs au b-a ba de l'élevage de la truite. Pas folle du tout, la truite française prépare également ses dossiers d'information en matière de dioxine et de génétique afin de prévenir toute interrogation médiatique.

Isabel Gutierrez

Sur le même sujet

La DRTV booster d'efficacité selon My Media
Média
La DRTV booster d'efficacité selon My Media

La DRTV booster d'efficacité selon My Media

Par Amélie Riberolle

Après une décennie de mesure de l'efficacité TV avec sa solution Leads Monitor, My Media publie son premier baromètre DRTV, dont les résultats [...]

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français
Média
Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Lidl nommé "sponsor de l'année" pour son soutien au hand français

Par Clément Fages

La 14e édition des Trophées Sporsora récompense les meilleures initiatives de marques en matière de sponsoring sportif. Partenaire de la Fédération [...]

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne
Média
Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Pour promouvoir Fines Bulles, Perrier ressuscite sa Lionne

Par Clément Fages

Soucieux de mettre sa gamme Fines Bulles en avant, Perrier lance ce 19 février une campagne TV et digitale basée sur le remake du film "La Lionne", [...]

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?
Média
PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

PR Lab 2018 : quel antidote face aux fake news ?

Par Stéphane Guillard

Syntec Conseil en Relations Publics et ses partenaires convient les professionnels de la communication le 10 avril 2018 à la 4e [...]