Recherche

Orcanta met sa lingerie en ligne

Publié par le

La chaîne de distribution de grandes marques de lingerie féminine lance son premier webzine et un site vitrine. Une stratégie d'image pour riposter à la concurrence et soutenir ses 40 points de vente.

  • Imprimer


Dans la grande famille des développements web, Orcanta, filiale du groupe Pinault -Printemps La Redoute, dédiée à la lingerie féminine, a choisi le webzine et le site vitrine. Autrement dit, un territoire de communication sur la toile plutôt qu'une activité de e-commerce comme son concurrent Yzea. Au sommaire d'Orcanta.mag on trouve un rendez vous mensuel spécial lingerie des grandes marques, à travers des dossiers, des interviews, des coulisses... Côté site, pas question, on l'aura deviné, de concurrencer la quarantaine de boutiques du réseau. Bien au contraire. On sait que le concept développé par Orcanta repose sur du conseil et de la place dans des boutiques, de 150 à 200 m2, proposant une dizaine de grandes marques dans un univers soigné. Le site se veut donc également leur vitrine. De la visite guidée à 360° à la liste complète des magasins, jusqu'aux descriptifs des services proposés dans ces libres services assistés.

Pour nos amis, les hommes


La société se sert du Web pour mettre en avant, expliquer, montrer sous toutes leurs coutures les différentes griffes commercialisées dans ses points de vente : Aubade, Lise Charmel, Antigel, Huit, Lejaby, S. Pérèle, Chantelle, Lou, Boléro, et bien d'autres y compris sa collection privée. Le site explique les textures, les coupes, les tendances... accompagnés évidemment des prix. Fidèle à la segmentation des magasins, on retrouve également les espaces boutiques : séduisante, raffinée, moderne ou naturelle. Les hommes apprécieront certainement en toute discrétion des informations fondamentales sur la lingerie dans une rubrique qui leur est consacrée, "Guide homme". Les couleurs à choisir n'auront plus de mystère pour eux. Pas plus que les avantages comparés des différentes formes. Ils apprendront tout sur les textures, des plus anciennes comme le satin de soie aux plus récentes comme la micro-fibre si légère qu'un petit kilo mesure 9 kilomètres...

Isabel Gutierrez