En ce moment En ce moment

NRJ attaque le Web sous tous les angles

Publié par le

En lançant son portail musical, le groupe NRJ adopte une politique qui concerne tous les métiers du Web, du e-commerce à la création de sites, en passant par la télévision interactive.

  • Imprimer


L'arrivée du nouvel Nrj.fr marque la mutation d'un site radio vers un portail musical. Les autres stations du groupe, Chérie FM, Nostalgie et Rires & Chansons, vont aussi entrer dans une logique similaire. Pour Alain Weill, directeur général de NRJ, « la radio dispose de trois atouts pour développer son trafic sur Internet : la promotion à l'antenne, des contenus importants et la notoriété de la marque. » Le site ne s'arrête pas à la radio on line, mais contient aussi des news culturelles. Cependant, la vraie nouveauté concerne la mise en place d'une chaîne on line NRJ. « La télévision à la demande va se développer rapidement et les chaînes musicales vont être les premières concernées », estime Alain Weill. Pour renforcer l'aspect communautaire du site, NRJ propose aussi le service NRJ Net City qui contient 5 sites locaux déclinés dans des villes où la station est présente. De même, via le service My NRJ, les internautes peuvent avoir une adresse e-mail gratuite et des facilités pour créer des sites de fans.

NRJ, au coeur de la nouvelle économie


A travers sa filiale e-NRJ, le groupe n'entend pas se contenter de ses propres sites. Une activité création de sites externes est lancée. Elle se destine particulièrement à des annonceurs locaux. Le groupe NRJ dispose également d'une régie publicitaire dédiée au Web, NRJ Link. Mais un des enjeux majeurs auquel il est confronté concerne le développement du e-commerce, via le click and load. Un site est consacré à la vente on line, nrjdirect.com. Actuellement, des CD sont achetables avant que le téléchargement ne prenne une place essentielle sur Internet. Dans cette optique, NRJ annonce un accord pour le téléchargement sécurisé avec la société Liquid Audio. « Le téléchargement est un univers dans lequel nous avons notre rôle à jouer, affirme Alain Weill. Il y a trois styles d'acteurs sur ce marché : les maisons de disques, les distributeurs traditionnels et les médias. » Reste que les accords concernant les droits ne sont pas encore passés et que le flou règne toujours sur ce marché. En cherchant des prises de participation dans des sites thématiques avec une cible identique à la sienne, NRJ confirme que son engagement sur le Web est durable. Les 5 à 15 millions de francs de pertes annoncées sur cette activité pour l'exercice en cours ne constituant pas un frein au développement du groupe sur ce support. Enfin, NRJ va décliner son portail dans tous les pays européens. Internet va aussi lui permettre d'exister dans des zones où il n'est pas présent, comme l'Angleterre où l'Europe du Sud.

Philippe Chesnaud

Autres articles

Béatrice Leroux Barraux rejoint NRJ Group
Béatrice Leroux Barraux rejoint NRJ Group Béatrice Leroux Barraux rejoint NRJ Group

Béatrice Leroux Barraux rejoint NRJ Group

Par

ex directrice de Carrefour Media est nommee directrice generale du groupe audiovisuel francais sur le volet commercial

Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic
Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic

Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic

Par

aube de addressable TV le petit ecran inspire deja des bonnes pratiques du digital pour offrir ses annonceurs une mesure fiable de la performance [...]

Web Summit 2017: Start-up et tendances booster
Web Summit 2017: Start-up et tendances booster

Web Summit 2017: Start-up et tendances booster

Par

DU au novembre le Web Summit reunissait Lisbonne plus de 60000 participants dont 7000 CEO et 1500 investisseurs Et pour la premiere fois deux [...]