Recherche

NFO se fond dans TNS

Publié par le

Avec un chiffre d'affaires total de 1 559 M$, le groupe TNS (NFO compris) est devenu le n°2 mondial des études et le n°1 de l'ad hoc. Zoom sur la nouvelle organisation.

  • Imprimer


Il a fallu près d'un an aux responsables du groupe TNS pour digérer le rachat de NFO, en juillet 2003. « Ce rachat a changé notre centre de gravité, indique Denis Delmas, président du directoire de TNS Sofres. L'ad hoc, qui était auparavant l'un de nos quatre métiers, plus ou moins à égalité avec les panels de consommateurs, le Media Intelligence et la mesure d'audience, représente aujourd'hui près de 75 % de notre activité. » Conséquence, le groupe TNS devient leader mondial des études marketing et opinion, loin devant le groupe Kantar. Ce dernier étant constitué de plusieurs réseaux (RI, Millward Brown, The Added Value Icon, TGI…), alors que TNS est un réseau unique intégré, placé sous une seule marque ombrelle, présent dans 70 pays ayant la capacité de réaliser des études dans plus de 110. « La force de notre groupe et de notre réseau est vraiment en train de se construire grâce à la réunion de produits phares, de moyens techniques et de talents qui nous permettront de mettre en œuvre des projets ambitieux », commente Denis Delmas, qui poursuit : « Nous avons remis à plat toute notre stratégie. » Au cœur du débat, la spécialisation par secteur ou par grands comptes. « Il n'y a pas de réponse unique. Les deux sont valables. La spécialisation par secteur est très ancrée dans les gènes de TNS et de NFO. Nous avons donc décidé de nous concentrer sur de grands secteurs internationaux avec des équipes dédiées (Automobile, Grande Consommation, panel & ad hoc, Media Intelligence, mesure d'audience TV et radio, Santé, IT, Télécoms, études politiques & opinion). En même temps, nous mettons en place une politique de grands comptes sur une quinzaine de clients internationaux. Pour chacun, un responsable monde a pour mission de faire travailler des équipes, et d'améliorer les compétences sur le client. » Après analyse des “solutions d'études” de chaque société, un portefeuille commun va être déployé au niveau international en gardant le meilleur de l'offre. Par exemple, en satisfaction client, l'outil TRIM de NFO a été retenu ; en études publicitaires, c'est AdEval de TNS. Enfin, la mise en commun des access panels on line, « un sujet éminemment stratégique », devrait aboutir à une offre très ambitieuse dont les détails devraient être finalisés d'ici fin 2004. Une seule marque en France : TNS Sofres En France, l'enseigne NFO Infratest France disparaît pour se fondre dans la seule marque TNS Sofres, à la même adresse et avec un seul management, Denis Delmas assurant la direction de la nouvelle entité forte de 600 personnes et de 13 départements d'études. « Nous allons renforcer notre leadership dans les études ad hoc et notamment dans les études Consumer, Automobile et quali. Et consolider nos expertises marketing, notamment dans le développement produit et marketing de l'offre, la compréhension des marchés et des consommateurs ou des opinions, la gestion de la marque, la communication, la gestion de la relation client. Je suis vraiment très heureux de ce que NFO nous apporte. » Le nouveau département Consumer est largement leader dans son domaine avec un chiffre d'affaires estimé à 25 ME en 2004 et une équipe commerciale de 100 personnes. Au niveau du quali, l'équipe de NFO rejoint le Département Quali Stratégique de TNS Sofres, dont Béatrice Maccario devient directrice-adjointe. « Nous allons mettre nos savoir faire en commun, explique Denis Delmas. Nous étions déjà en sur-activité dans le domaine du qualitatif et l'effet de taille nous permettra de franchir une nouvelle marche. Le choix d'avoir une équipe senior nous autorise à mener des études d'une grande complexité. » Le rapprochement verra aussi la mise en commun des techniques de recueil : 10 salles, 400 CAPI multimédia, 440 CATI, un centre d'appels international avec 10 langues parlées et 40 % de natifs, un access panel de 75 000 foyers interrogeable par voie postale ou on line. « Nous allons mettre en place une équipe access panel spécifique pour préparer et traiter sur le marché français notre stratégie on line ». Enfin, la nouvelle entité TNS Sofres veut donner une dynamique nouvelle à son activité internationale, souhaitant la faire passer de 19 % de son CA sur le marché français à plus de 30 %.

Anika Michalowska

Comment la PQR favorise la préférence de marque

Comment la PQR favorise la préférence de marque

Comment la PQR favorise la préférence de marque

366 et TNS Sofres présentent les conclusions d'une étude qui consacre la préférence de marque comme ROI des campagnes publicitaires en PQR.

TNS Sofres lance Seven, l'étude en 7 jours

TNS Sofres lance Seven, l'étude en 7 jours

TNS Sofres lance Seven, l'étude en 7 jours

TNS Sofres présente Seven, son offre de rapid research qui se veut la convergence entre qualité des insights et rapidité d'exécution grâce à [...]

GfK-NOP : naissance d'un nouveau géant des études

GfK-NOP : naissance d'un nouveau géant des études

GfK-NOP : naissance d'un nouveau géant des études

Après le rachat de NFO par TNS, GfK a racheté, à son tour l'été dernier, un autre grand des études, le groupe NOP, pour former le quatrième [...]

TNS + NFO : un nouveau géant des études est né

TNS + NFO : un nouveau géant des études est né

TNS + NFO : un nouveau géant des études est né

Depuis qu'Interpublic avait mis sur le marché sa filiale NFO, les spéculations allaient bon train. On savait Synovate, NOP, Ipsos, WPP… un temps [...]

Podium de la Relation Client

Podium de la Relation Client

Podium de la Relation Client

Palmarès des entreprises plébiscitées par les consommateurs pour la qualité de leur relation client et véritable étude des tendances, cette [...]

Les shoppers français ont un parcours d'achat atypique

Les shoppers français ont un parcours d'achat atypique

Les shoppers français ont un parcours d'achat atypique

Sept consommateurs français sur 10 (71%) déclarent s'informer avant de concrétiser un achat ; ils sont plus de quatre sur cinq (84%) dans le [...]