Recherche

Mouvements

Publié par le


Anne-Marie Verdin, 34 ans, a rejoint TPS en tant que directrice du marketing et de la communication. Diplômée de l'Université d'Oxford et de Arthur Andersen Business School, Anne-Marie Verdin débute chez Ogilvy & Mather Londres avant de rejoindre O & M Paris, en tant que directeur de clientèle. En 1992, elle entre chez Eurodisney où elle crée le département Publicité et Médias. A la demande du nouveau président Philippe Bourguignon, elle conçoit, en 1994, une stratégie publicitaire créant une nouvelle image de marque, qui se traduit par le changement de nom du parc en Disneyland Paris. Elle en devient le directeur marketing en 1995 puis le directeur marketing et communication en 1996. Elle dirigeait depuis 1998, les départements publicité, média, création et avait la responsabilité du développement de la marque Disneyland Paris en Europe.

La transformation digitale, pas de place pour la demi mesure.

Article écrit par DEVELINK

DEVELINK

La transformation digitale, pas de place pour la demi mesure.

La transformation digitale, pas de place pour la demi mesure.

La transformation digitale est l'opportunité pour les entreprises de réconcilier l'humain et les technologies digitales. L’humain et une vision [...]

Comment vendre sur Amazon de façon rentable ?

Article écrit par Channable

Channable

Comment vendre sur Amazon de façon rentable ?

Comment vendre sur Amazon de façon rentable ?

Amazon jouit d’un trafic exceptionnel, aussi bien en termes de quantité que de qualité. Ses 23 millions de visiteurs uniques par mois en font [...]

Un nouveau site mobile pour L'Équipe

Un nouveau site mobile pour L'Équipe

Un nouveau site mobile pour L'Équipe

Le média sportif du groupe Amaury dévoile un nouveau site mobile pour améliorer l'expérience utilisateurs de ses 1,6 millions de mobinautes [...]

Smart City (1/2) : Vers un monopole des géants américains ?

Article écrit par HAAS Avocats

HAAS Avocats

Smart City (1/2) : Vers un monopole des géants américains ?

Smart City (1/2) : Vers un monopole des géants américains ?

La première vision de la smart city est dite top down. Centralisée, elle est portée le plus souvent par un ou plusieurs acteurs, souvent de [...]