Recherche

Méthode de médiation Au coeur de la conciliation

Publié par le

Interview d'Alain Pekar Lempereur (directeur de l'Irene), Jacques Salzer (spécialiste en médiation), Aurélien Colson (maître de conférences à l'Ena).

  • Imprimer

 

Méthode de médiation est le premier ouvrage pratique et méthodologique sur la médiation, précisant son périmètre, ses principes, les pièges et les méthodes d'évaluation.

Médiation et négociation, quelle est la différence?

La différence est dans le passage de deux à trois parties en conflit, lorsqu'elles ne parviennent pas - ou plus - à travailler ensemble à un accord, pouvant appeler un tiers neutre, impartial pour les y aider.

Dans quel cas faut-il recourir à un médiateur?

Des secteurs se prêtent bien à la médiation, notamment dans le domaine familial et social. Il y a aussi la médiation environnementale et internationale. Il existe des médiateurs informels, intervenant entre deux collègues ou deux proches, sans même savoir qu'ils font une médiation; ou de médiateurs ponctuels, désignés par un juge; ou enfin de médiateurs institutionnels comme le Médiateur de la République.

Quel est le point-clé d'un bon processus de médiation?

Agir avec méthode. C'est un chemin qui mène du passé vers le futur. Ce voyage se prépare: l'avant-médiation est un moment-clé, où le principe même d'une médiation est retenu, où le médiateur est identifié, accepté par les parties, où chacun se prépare aux échanges à venir.

Quels sont les risques?

Des problèmes surgiront du fait du médiateur ou des parties. Nous avons ainsi recensé 26 comportements à risque pour le médiateur.

Y a-t-il un profil type du médiateur?

Non! La médiation puise sa force dans la diversité.

© DUNOD EDITEUR, Octobre 2008

Yveline COUTEUX