En ce moment En ce moment

Mediatrackse renforce sur tous les fronts

Publié par le

Accord avec une structure allemande, ouverture d'un bureau à Paris. La centrale d'achat d'espace on line se dote de moyens pour suivre l'extension de ses clients.

  • Imprimer


En signant un accord avec Planet, deuxième centrale d'achat on line du marché allemand derrière Mindshare, Mediatrack, filiale médiaplanning du jeune groupe de communication Co-Spirit, pose les premiers jalons de son développement européen. Prochaine étape : la conclusion d'un nouvel accord avec une structure britannique. « Le choix de l'agence de médiaplanning qui sera notre partenaire au Royaume-Uni se fera de concert avec notre partenaire allemand. Tout le problème est de faire face aux conflits de budgets qui, sur le Net, sont multipliés par rapport à l'achat d'espace classique », indique Jean-Christophe Beau, directeur général de Médiatrack. Avant d'ajouter : « En 1999, nous avons représenté près de 10 % du marché de la publicité on line en France. D'ores et déjà, nous gérons l'achat d'espace du site Rolex aux Etats-Unis et un quart de nos budgets sont actifs à l'international. Pour anticiper et développer encore cette part de marché, nous devons donc offrir à nos clients des solutions pour gérer des campagnes à l'international. »

Conserver l'esprit artisanal


Parallèlement à ce développement hors nos frontières, l'agence, implantée à Lyon, vient d'ouvrir sa première structure parisienne et lance son académie pour former en interne ses collaborateurs. « Le métier est encore jeune, nous sommes confrontés à un problème de recrutement et de formation. Pour accompagner notre capacité de croissance, nous misons avant tout sur l'optimisation de nos ressources humaines via la création d'un programme de formation de 100 jours », poursuit Jean-Christophe Beau. Fin 2000, l'agence devrait ainsi accueillir une vingtaine de collaborateurs contre une dizaine aujoud'hui. « Notre objectif est de conserver notre esprit artisanal tout en accompagnant la forte croissance de nos clients dont les investissements publicitaires doublent ou triplent. L'idéal est tenir notre taux de pénétration grâce à des équipes disponibles et motivées. » Si l'achat d'espace sur Internet mobilise pour l'heure les énergies, l'agence doit dans les mois à venir s'ouvrir à d'autres technologies et notamment la télévision interactive et le e-commerce. A moyen terme, une introduction en Bourse du groupe Co-Spirit doit permettre de financer les développements futurs.

Rita Mazzoli

Sur le même sujet

WPP réunit 5 agences sous la même bannière: Superunion
Agences
WPP réunit 5 agences sous la même bannière: Superunion

WPP réunit 5 agences sous la même bannière: Superunion

Par Stéphane Guillard

Superunion, c'est un réseau de 750 personnes, 23 bureaux dans 18 pays et un CA de plus de 100 millions de dollars au niveau mondial. Cette nouvelle [...]

Les gains de budget de la semaine (15-19 janvier 2018)
Agences
Les gains de budget de la semaine (15-19 janvier 2018)

Les gains de budget de la semaine (15-19 janvier 2018)

Par Mégane Gensous

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offres remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]