Recherche
Se connecter

MédiaCabSat livre, sans transparence, ses premiers résultats

Publié par le

RTL 9, Eurosport, Canal J. Le tiercé de tête de MédiaCabSat, nouvel outil de mesure audimétrique des chaînes du câble et du satellite, confirme les enseignements des études précédentes. Au-delà, ces premiers résultats font la part belle aux chaînes enfants et à l'offre d'informations sportives.

  • Imprimer


Attendus depuis plus d'un an par les professionnels, les résultats de MédiaCabSat (1), étude de l'audience des chaînes du câble et du satellite, qui remplace l'enquête annuelle Audicâble, ne joue décidément pas la transparence, du moins dans la version remise à la presse. Les parts d'audience n'ont fait l'objet d'aucune communication, seules les données relatives à l'initialisation et la couverture ont été fournies aux journalistes. Le parti pris de Médiamétrie, et des souscripteurs de l'étude, aura eu pour effet de donner lieu à une bataille de communiqués de presse toujours préjudiciable à la bonne compréhension des résultats. Bref, si on ne peut que saluer l'arrivée de cette nouvelle mesure dont la méthodologie garantit la fiabilité, on peut légitimement s'interroger sur les raisons de cette rétention d'informations. Des informations qui ont, en revanche, été livrées dans leur totalité aux centrales d'achat et qui ont permis à l'agence conseil médias Carat TV de mouliner les chiffres pour leur donner du sens. Aux vues de ces derniers, confirmés par les régies, RTL 9 avec une part d'audience de 2,7 % apparaît comme la première chaîne de l'offre de complément. Elle est suivie par Eurosport et Canal J qui s'installent respectivement sur la deuxième et troisième marche du podium (voir tableau). A noter que ce tiercé de tête est identique à celui de la dernière vague AudiCabSat (nov-déc 99). Plus globalement, les résultats de l'étude confirment ceux des enquêtes précédentes notamment en termes de consommation. Sur la cible 4 ans et plus, les abonnés à une offre élargie consacrent plus d'un tiers de leur consommation TV aux chaînes thématiques (31,2 %) pour 68,8 % aux chaînes hertziennes nationales. Cette proportion est supérieure chez les abonnés aux bouquets satellite (32 % pour CanalSatellite, 34,3 % pour TPS) et en léger retrait chez ceux du câble (28,6 %). Les enfants de 4-14 ans sont les premiers consommateurs de chaînes thématiques puisque leur consommation moyenne est de 47,2 % pour l'ensemble de l'offre élargie, avec une pointe à 50,4 % pour les abonnés à CanalSatellite dont l'offre sur cette cible est la plus riche. En affinant les données, Carat TV révèle que les plus intéressés par les chaînes thématiques sont les 4-10 ans qui leur consacrent plus de la moitié de leur consommation (50,5 %). Cette surconsommation enfantine a des conséquences directes sur le top 10 des chaînes où elles figurent toutes en bonne place. Canal J (câble et CanalSatellite) conserve ainsi son leadership sur l'ensemble 4 ans et plus, Télétoon (câble et TPS) arrive en première position sur les 4-10 ans, Fox Kids et Disney Channel arrivent en tête chez les abonnés CanalSatellite, et Cartoon Network (câble et CanalSatellite) partagent la huitième position du top 10 avec LCI, 13e Rue, TMC et TV 5 (voir tableau).

L'information sportive cartonne


Au-delà de ces confirmations, l'étude révèle également quelques surprises de taille, notamment dans les résultats chaîne par chaîne. La toute jeune TF6, lancée il y a moins d'un an par TF1 et M6, fait ainsi une entrée remarquée dans le top 10 en devenant la septième chaîne la plus regardée (hors chaînes cinéma et déclinaison Canal +). En revanche, d'autres chaînes, qui ont contribué à l'image de l'offre élargie, à commencer par Paris Première (0,2 % de part d'audience), Canal Jimmy ou Série Club sont à la peine. Dans le même ordre d'idées, LCI, qui rassemble 3,768 millions de spectateurs par semaine pour une part d'audience de 0,6 %, ne parvient pas à maintenir son ancien classement. Autre enseignement, les chaînes dédiées au sport sont parvenues à se faire une place de choix. Derrière Eurosport, qui conforte ses positions, L'Equipe TV mais aussi Pathé Sport et Infosport ou AB Moteurs parviennent chacune à capter quelque 2 millions d'individus chaque semaine. Plus globalement, on retiendra de cette livraison, une nette tendance est à la fragmentation de l'audience. Pour atteindre une audience de 10 %, il faut aujourd'hui additionner les audiences des neuf premières chaînes de l'offre, alors qu'en 1999 il suffisait de retenir les six premières pour parvenir à ce résultat. A l'heure où les investissements publicitaires sont partout revus à la baisse, cette donnée n'est pas pour rassurer les acteurs du PAF. (1) MédiaCabSat s'appuie sur un échantillon de 911 foyers recevant une offre élargie, soit un total de 2 335 individus âgés de 4 ans et +. Le recueil de l'audience, via un audimètre électronique, s'est déroulé du 19 février au 29 juillet2001.

Rita Mazzoli

La rédaction vous recommande

Success story : Assu 2000 augmente ses visites/GRP de 83%
Success story : Assu 2000 augmente ses visites/GRP de 83%

Success story : Assu 2000 augmente ses visites/GRP de 83%

Par admo.tv

Decouvrez comment le courtier en assurances ASSU 2000 reussi augmenter ses visites par GRP de 83 tout en diminuant son CPV de 65 grace l Analytics [...]

Sur le même sujet

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube
Média
Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Procter and Gamble stoppe son boycott de YouTube

Par Laurence Moisdon

Procter & Gamble, numéro un mondial des annonceurs, renoue avec YouTube pour ses achats publicitaires. Le boycott durait depuis plus d'un an. [...]

Le Media Rating Council accrédite Adledge
Média
Le Media Rating Council accrédite Adledge

Le Media Rating Council accrédite Adledge

Par La rédaction

Le Media Rating Council vient d'accorder son accréditation à Adledge pour sa mesure de la visibilité des publicités digitales display et vidéo [...]

Google lance un nouveau format vidéo outstream
Média
Google lance un nouveau format vidéo outstream

Google lance un nouveau format vidéo outstream

Par Laurence Moisdon

Pour permettre aux annonceurs d'étendre la portée de leurs campagnes vidéo au delà de YouTube, Google commercialise des publicités Outstream [...]