Recherche

Marithé et François Girbaud sèment des graines d'espoir

Publié par le

Marithé et François Girbaud, grande marque de stylisme habituée aux campagnes choc, repart au combat. Et met à l'honneur son partenariat avec l'association Seeds of Peace.

  • Imprimer


Marithé et François Girbaud font souvent parler d'eux. Si leur campagne sur la Cène a fait couler beaucoup d'encre, les menant même devant les tribunaux d'où ils sont ressortis vainqueurs, d'autres sont peut-être passées plus inaperçues. A l'instar de celles montrant un monde envahi de détritus jetés par l'homme, ou un paysage dévasté par la guerre et le pétrole. Dans tous les cas, les images se veulent percutantes et militantes. François Girbaud l'affirme haut et fort : « Il est important de se rendre compte de la force que peut avoir la publicité .» Il persiste et signe en 2007. La prochaine campagne s'inscrit donc dans la lignée des précédentes, mais diffère par son message profondément optimiste et porteur d'espoir. Parce que les enfants qui grandissent représentent le futur, et que « les quarantenaires se fichent totalement de tout », dixit François Girbaud, la marque de prêt-à-porter a choisi de s'adresser directement aux plus jeunes. « L'espoir est là », insiste François Girbaud.

Construire un monde en paix

La campagne est donc un prétexte pour faire connaître l'association américaine Seeds of Peace (SoP, littéralement “graines de paix”). Créée en 1993 pour oeuvrer pour la paix au Proche-Orient et former de futurs leaders, elle a instauré le dialogue entre des adolescents vivant dans ces pays en conflit depuis leur naissance. Réunis pendant trois semaines et demie dans un camp situé aux États-Unis, 400 jeunes apprennent chaque année à se connaître, à se faire confiance, à habiter ensemble et à prendre conscience que tous désirent vivre dans un monde en paix. Le réseau Seeds compte ainsi aujourd'hui plus de 3 400 jeunes leaders de toutes origines (israélienne, pakistanaise, tibétaine, rwandaise, américaine…), s'orientant vers des postes d'influence. Loin de n'être qu'un logo sur une campagne, le partenariat, qui perdurera pendant au moins deux autres saisons, sera en outre relayé en magasin et dans le catalogue de la marque. Il s'appuie également sur un soutien financier et la création des outils de merchandising de l'association. D'un budget global compris entre 600 000 et 800 000 €, la campagne de communication réalisée par l'agence Air débutera fin janvier en Italie. Pour se poursuivre en février-mars en France et dans les autres pays où la marque est présente. Les visuels montrent des enfants semant des graines de paix et d'espoir sur Terre. Ils seront visibles en presse magazine, sur Internet et en affichage événementiel. Car, comme le pense François Girbaud, c'est en provoquant que l'on peut faire bouger les choses.

Aurélie Charpentier