Marché international des études: faible progression en 2003

Publié par le

Selon l'enquête annuelle Esomar, le marché international des études a atteint 18,92 Md$ en 2003, en hausse de 5,1 % par rapport à 2002, mais de 2,7 % seulement en tenant compte de l'inflation.

  • Imprimer


En 2003, le premier marché des études dans le monde a été l'Europe, qui représentait 43,8 % du total des dépenses. Mais avec une progression faible. En Europe, les pays du Sud ont été plus performants que ceux du Nord. Avec 1 580 M$ (+ 4,6%), la France se situait au quatrième rang mondial et au troisième européen, derrière la Grande-Bretagne (1 997 M$, + 2,8%) et l'Allemagne (1 805 M$, + 0,9%). Le marché américain a progressé de 5,6% en 2003. C'est la première fois depuis six ans qu'il n'est pas stable ou en déclin. En termes de dépenses études par habitant, la Grande-Bretagne arrive en tête pour 2003 (33,8 $), suivie de la Suède (30$) et de la France (26,40$). Les Etats-Unis sont en quatrième position avec 22,88$. Plusieurs pays de l'Europe de l'Est, d'Asie et d'Amérique latine ont connu une progression à deux chiffres de leurs dépenses études. Ce sont tous des pays où le marché est encore jeune et dispose d'un fort potentiel de développement. La progression a, ainsi, été de 14,7% en Pologne, de 16,9 % en Inde et de 28 % en Chine. Tous les pays d'Amérique latine ont vu en 2003 une reprise de leur marché des études.

TNS nouveau n°2


Les concentrations se sont poursuivies sur le marché des études. Les 25 premières sociétés d'études ont réalisé en 2003, selon le classement Honomichl, un chiffre d'affaires de 11,7 Md$, soit 62% du marché mondial des études. La progression du CA de ces sociétés provient essentiellement des acquisitions réalisées en 2003, dénombrées à 17, pour 22 en 2002. Si VNU reste le leader mondial, le groupe TNS s'est re-trouvé à la seconde place grâce à l'acquisition du groupe NFO, dépassant IMS Health et The Kantar Group. Les trois premiers groupes pèsent désormais 34 % du CA des 25 premières sociétés d'études. Les plus fortes progressions ont été le fait d'IMS Health (n° 3, + 13,3%), Harris Interactive Inc. (n° 15, + 13,3%), Lieberman Research Worldwide (n° 21, + 19,9%), Westat (n° 8, + 11,6%).


Sur les 25 premières sociétés d'études dans le monde, 12 sont d'origine américaine, 5 sont britanniques, 4 japonaises, 1 néerlandaise, 1 française, 1 allemande et 1 italienne.

Anika Michalowska

La rédaction vous recommande

Etude de cas : le site Showroomprivé
Etude de cas : le site Showroomprivé

Etude de cas : le site Showroomprivé

Par Limelight

Pour cet acteur europeen de la vente evenementielle en ligne il faut etre certain que les consommateurs puissent passer leurs commandes quand [...]

Sur le même sujet

Les audiences TV sur Internet gagnent 10% en un an
Etudes
Les audiences TV sur Internet gagnent 10% en un an

Les audiences TV sur Internet gagnent 10% en un an

Par Laurence Moisdon

En 2017, un français sur cinq a regardé la télé autrement que ce soit en replay sur tv ou sur écrans internet ou encore en VoD ou SVoD.

Les marques face au pouvoir croissant du consommateur
Etudes
Les marques face au pouvoir croissant du consommateur

Les marques face au pouvoir croissant du consommateur

Par Laurence Moisdon

Dans un contexte de suspicion envers les marques de plus en plus prégnant, quelles sont les conséquences pour leur relation avec leurs consommateurs [...]