Recherche

Manière de faire

Publié par le


Autant plus personne n'a d'état d'âme lorsque l'on parle de “senior marketing”. Ou encore, désormais, de “kid marketing”. Autant le “gay marketing” n'est plus regardé comme une curiosité, mais de plus en plus considéré comme une vraie démarche auprès d'un public influent. Autant il est encore particulièrement délicat, sinon tabou, de parler de “marketing ethnique”. Tout au moins en France. Comme si l'association de ces deux mots était particulièrement inconvenante, grossière, voire même scandaleuse. Il est vrai que tous les sujets touchant, de près ou de loin, au communautarisme ne laissent pas indifférent. Ségrégation, exclusion, singularisation… sont des mots qui reviennent souvent lorsque l'on évoque ce sujet, comme autant de dangers potentiels ou de garde-fous vis-à-vis de cette démarche. Une démarche forcément mercantile, dans l'esprit de beaucoup. Car, derrière le mot même de marketing, c'est bien le “business” qui, entre autres, est ainsi visé. Dans une connotation rarement positive. Combien de fois entend-on ou lit-on dans les médias “grand public” : “C'est du marketing” ? La plupart du temps, pour signifier un comportement superficiel, une manipulation, voire une duperie du consommateur. Le marketing, souvent confondu avec la publicité d'ailleurs, est ainsi réduit à un artifice, à un “emballage” trompeur… Une image qui ne peut qu'agacer, à juste titre, ceux qui savent ce que recouvre réellement ce terme. Et, sans faire de corporatisme, qu'il serait temps d'inverser, même si le chemin est sans doute difficile. Alors, associer marketing et ethnique est forcément dérangeant. Et pourtant, qu'y a-t-il de choquant à vouloir répondre à des besoins spécifiques ? Rien, sans doute. Tout est dans la manière de le faire. Mais encore faut-il savoir être, comme le dit si justement l'un des intervenants de notre Enquête, “infiniment subtil, respectueux et connaisseur”. Pas forcément simple, mais en tout cas une condition sine qua non pour que l'on ne dise plus, et surtout dans ce domaine, “C'est du marketing”.

François Rouffiac

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Un internaute reçoit, en moyenne, 121 mails par jours. Face à la profusion d'e-mailings, comment les entreprises peuvent-elles se démarquer? [...]

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe Editialis rachète Eurokapi

Le groupe de communication plurimédia vient de faire l'acquisition d'Eurokapi, qui rejoint Wefactory &Co, l'agence conseil, éditoriale et événementielle [...]