En ce moment En ce moment

Libération fait (encore) peau neuve

Publié par le

Le journal et le site internet de Libération ont été revus et corrigés à la rentrée. Des évolutions devant permettre le retour rapide à l'équilibre.

  • Imprimer

Avec sa nouvelle formule lancée le 7 septembre dernier et l'évolution de son site internet, Libération franchit une étape sur la voie de son redressement. Après les difficultés rencontrées il y a près de deux ans, le quotidien compte sur un rapide retour à l'équilibre. Pour y parvenir, réhabiliter «le journalisme par rapport à la communication» semble une des voies retenues. Favoriser le décryptage de l'information, son traitement de manière originale, tel est donc le défi que s'est lancé Libé. Et l'objectif chiffré est à la hauteur de l'ambition, puisque les changements doivent permettre de faire évoluer la diffusion de 5 à 10%, en moyenne, la première année. En ce qui concerne la version on line, devenue en partie payante, l'objectif affiché est de 20 000 abonnés sur la même période.

Libération ne cache pas sa volonté de monter en gamme et de proposer une formule élégante. En même temps, l'évolution de la maquette doit l'aider à gagner en clarté. En témoigne sa Une revisitée.

Les rubriques ont également évolué pour permettre l'approfondissement des sujets, laisser place au récit, à l'enquête ainsi qu'à la réflexion. Le journal a pleinement conscience que l'ère Internet a sensiblement modifié les habitudes de lecture. En conséquence, «nous ne devons pas nous contenter de suivre l'actualité, mais faire l'actualité», explique Laurent Joffrin, coprésident du directoire, directeur de la publication et de la rédaction. Les révélations sur les provisions pour les bonus de BNP Paribas, sur l'affaire Zapatero, sur les secrets de l'attentat de Karachi représentent ainsi des scoops en mesure de créer le débat et de capter l'attention d'un lectorat de plus en plus exigeant.

Avec des questions polémiques et la signature «l'info est un combat», la campagne reflète la volonté de Libé de provoquer le débat.

Avec des questions polémiques et la signature «l'info est un combat», la campagne reflète la volonté de Libé de provoquer le débat.

Creuser le fond

Autre élément-clé de la métamorphose de Libération, l'importance des décryptages. Quatre événements, au lieu d'un, sont développés, chacun sur une double page. Ils sont accompagnés de pages «expresso» avec des papiers plus courts et un style «dense et nerveux».Le journal étoffe donc son contenu en s'appuyant sur des formats, des angles, des séquences constitutifs de son ADN. En outre, il a choisi de mettre l'accent sur les rubriques Economie, Vous, Ecrans, Rebonds ainsi que Terre qui fait son retour. Libé n'en oublie pas pour autant d'ajouter à ces «must» de nouvelles séquences: Cartes, Bonne nouvelle, Désintox et Diversité.

L'offre du samedi fait aussi sa révolution. Un magazine de 48 pages agrafé dans le format du quotidien a fait sa rentrée le 12 septembre. Au programme, l'actualité du jour se trouve complétée par des histoires longues, des enquêtes approfondies ainsi que par un guide culturel pour le week-end.

Le Web n'est pas en reste, puisqu'il évolue notamment vers un modèle semi-payant. En effet, une offre à 6 euros et une à 12 euros proposent l'accès à une zone dédiée. Les abonnés peuvent ainsi assister à la construction du «chemin de fer» et découvrir progressivement dès 20 heures le journal en prépublication. De plus, ils ont accès à quinze ans d'archives. En parallèle, Libé souhaite développer la fibre communautaire de son portail.

Pour promouvoir ces deux liftings, Libération a fait appel à l'agence Fred et Farid. Avec des questions invitant au débat comme «Tutoyer le président, c'est être plus proche de l'information ou plus proche du pouvoir?» ou encore «Donner de l'argent aux banques, c'est sauver le crédit ou soigner un alcoolique avec de l'alcool?», la campagne se décline sur tous les médias. Sa signature «l'info est un combat», témoigne du challenge que le quotidien et son site entendent relever.

Géraldine BERNARD

Autres articles

Editialis renforce sa stratégie data
Data
Editialis renforce sa stratégie data

Editialis renforce sa stratégie data

Par La rédaction

Editialis annonce le lancement d'une nouvelle offre de ciblage par segment d'audience data-driven grâce à l'adoption de la DMP Weborama Audience [...]

Zoom sur 10 start-up innovantes dans le retail
Retail
Zoom sur 10 start-up innovantes dans le retail

Zoom sur 10 start-up innovantes dans le retail

Par Dalila Bouaziz

Focus sur 10 start-up prometteuses dans le secteur du retail récompensées par l'Institut du commerce connecté, ce jeudi 23 novembre lors de [...]

Les gains de budget de la semaine (20-24 novembre 2017)
Agences
Les gains de budget de la semaine (20-24 novembre 2017)

Les gains de budget de la semaine (20-24 novembre 2017)

Par Mégane Gensous

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offres remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]

4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire
Retail
4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire
La campagne #OnEstLà conçue par Magic Garden pour Citadium joue sur la dérision en affublant les Millennials de tous les poncifs habituels.

4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire

Par Mégane Gensous

Les 18-30 ans ne se reconnaissent plus dans le miroir qu'on leur tend: 85 % d'entre eux utilisent un adjectif négatif pour décrire leur génération, [...]

Les 10 idées marketing (20-24 novembre)
Veille
Les 10 idées marketing (20-24 novembre)

Les 10 idées marketing (20-24 novembre)

Par La rédaction

Au programme des 10 idées repérées par la rédaction cette semaine, Monoprix renverse les discours sur le cancer du sein, Arte décrypte les stratégies [...]

Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs
Etudes
Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs

Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs

Par Stéphane Guillard

Avec le lancement de la plateforme Dynvive Live, la start-up propose une analyse en temps réel de panels de consommateurs basée sur les données [...]