Recherche
Se connecter

Les néo-riches : une autre approche du luxe

Publié par le

De récentes enquêtes qualitatives réalisées par SocioVision Cofremca auprès de jeunes adultes chefs d'entreprise de la Net économie ont montré une mutation des valeurs et des sensibilités.

  • Imprimer


"Il ne faut surtout pas prendre les néo-riches pour de nouveaux riches", fait-on remarquer chez SocioVision Cofremca. Si les jeunes adultes chefs d'entreprises de la Net économie sont à la recherche d'épanouissement personnel, de plaisir au quotidien, d'une vie qui a du sens, leur quête n'a rien à voir avec la recherche de standing, ils en sont même aux antipodes. Leurs rapports à l'argent sont complexes : celui-ci est important, non pas comme un but en soi, mais comme la capacité à saisir les opportunités. En termes d'attitudes et de comportements, ces sensibilités se traduisent par une place importante accordée à la dérision, au jeu, à l'irrespect à l'égard des institutions et des gens qui se prennent trop au sérieux ; un certain goût pour l'excès, la démesure (codes vestimentaires provocants, pouvant aller jusqu'à la vulgarité) ; la valorisation de la créativité, de la différence ; le goût pour l'informalité, la réactivité. Par nature difficiles à cerner et catégoriser, ces néo-riches ne répondent pas aux critères traditionnels de perception et de compréhension des clients du luxe. D'où l'émergence de nouveaux défis pour l'industrie du luxe.

Anika Michalowska

Sur le même sujet