Recherche

Les mots de l'Automobile

Publié par le

En 2001, MàLT a réalisé la première analyse linguistique exhaustive de l'ensemble des noms de modèles et de séries limitées utilisés dans l'automobile de 1993 à 2000, soit environ 800 appellations, étudiées en collaboration avec le Département Linguistique de l'Université de Paris XIII.

  • Imprimer


Cette recherche a confirmé l'hypothèse que même les créations spontanées obéissent à des règles implicites car ces noms se classent très aisément en grandes familles homogènes. « Nous voulions avoir un panorama complet de l'actuel avant d'entreprendre la recherche de nouveaux noms, explique Jacques Seidmann, directeur de Marques à Long Terme (MàLT). Différentes variables ont été étudiées : règles formelles, lettres sur et sous-utilisées, importance relative des différents thèmes d'évocation de manière globale et segment par segment. » Par exemple, les lettres A et O représentent, à elles seules, environ la moitié des finales parce que le A se prononce de manière identique dans tous les pays. Les lettres S, C, P (Safrane, Cordoba, Punto) sont plus fréquemment utilisées que les H, J, W, X, Y. Ce sont les "noms" qui sont majoritaires : 58 % des appellations. 33 constructeurs privilégiant les noms pour doter leur modèle d'une personnalité exclusive avec une relative autonomie par rapport à la marque (Renault, Toyota). Les néologismes (Vel Satis) représentent seulement 16 % des dénominations, contre 38 % pour les mots existants (Golf). 18 constructeurs utilisent les chiffres ou les sigles pour situer les modèles sur une échelle (puissance, taille, chronologie). Il s'agit de marques "fortes" (BMW, Mercedes, Saab, Porsche), celles qui capitalisent depuis leur origine sur leur marque (Peugeot ou depuis peu Citroën - C 3, C 4). MàLT a dégagé trois pôles rassemblant plus des trois quarts des noms : - Une symbolique relativement déconnectée de l'automobile, mais fonctionnant en miroir pour le consommateur, avec des thèmes jouant sur la jeunesse, le style de vie (Smart, Kid, Pretty), la culture (Picasso), l'identification (Jimmy), le sport (Polo). - Un registre qui valorise l'automobile de manière métaphorique à travers les thèmes du voyage, de l'aventure, de l'exotisme (Laguna, Frontera, Freelander). - Un pôle construit autour de thèmes plus directement liés à l'automobile, à travers des notions techniques (Titanium), de maniabilité (Micra, Focus) ou de vitesse (Galoper, Cougar, Viper). Quelle forme aurait aujourd'hui un "nom emblématique" de cette famille ? Pour Jacques Seidmann, « il aurait de 5 à 6 lettres, se terminerait pas A ou O, commencerait par S ou C, serait ou signifiant ou évocateur d'un style de vie. » En réalité, il reste de nombreuses opportunités pour des noms n'appartenant pas à ces codes : « Avis aux amateurs, Pitbull et Revolver sont encore disponibles ! »

Anika Michalowska