Recherche

Les mobinautes en quête de services pratiques et de bas prix

Publié par le

Depuis 2006, le nombre de Français adeptes de l'internet mobile a presque triplé. L'AFMM et ipsos Média se sont penchés sur une pratique encore freinée par des offres mal adaptées.

  • Imprimer
En France, 18% des moins de 35 ans accèdent à internet uniquement via leur mobile.

@ ktsdesign / Fotolia.com

En France, 18% des moins de 35 ans accèdent à internet uniquement via leur mobile.

Le développement de la téléphonie 3G et des forfaits internet illimités ont boosté l'Internet mobile. Mais le format «téléphone» suggère la création de sites web adaptés. Objectif: faciliter la navigation et donner envie aux utilisateurs de se connecter à Internet via leur téléphone. Les forces et les limites du concept ont été étudiées par l'Association française du multimédia mobile (AFMM) et Ipsos Média, dans l'étude «Internet mobile en 2008: usages et comportements».

Premier constat: l'Internet mobile suscite un intérêt croissant. 25% des possesseurs de téléphones mobiles âgés de 15 à 50 ans sont des mobinautes. «Un chiffre en progression depuis 2006», affirme Nicolas Guieysse, délégué général de l'AFMM. En effet, près de 3 mobinautes sur 5 déclarent avoir souscrit un forfait Internet mobile contre 1 sur 5 en 2006. Sur la même tranche d'âge (15-50 ans), 48% des possesseurs de téléphone 3G sont mobinautes et 50% des souscripteurs d'un forfait illimité se connectent une fois par jour. Pour 18% des moins de 35 ans, le mobile est d'ailleurs le seul moyen d'accéder à Internet. Et le mobinaute type (homme, urbain, CSP +) se situe justement dans cette tranche d'âge.

L'étude révèle également qu'il existe une différence très nette entre l'utilisation de l'Internet et celle de l'Internet mobile. «Les mobinautes ne surfent pas. Ils savent précisément et à l'avance ce qu'ils vont chercher. L'Internet mobile se développera si les utilisateurs y trouvent des services pratiques», affirme Nicolas Guieysse. La Toile mobile tend ainsi vers le développement de marchés cibles comme le transport (69% des mobinautes sont intéressés par ce type de services), la banque ou encore le tourisme. Les horaires (74%), les itinéraires (57%), l'état du trafic, les réservations ou encore l'achat de billets (38%) sont parmi les services les plus plébiscités. La banque n'est pas en reste puisque 64% des mobinautes utilisent leur téléphone pour consulter leur compte et 35% sont prêts à effectuer des virements par ce canal. Ce type de comportement souligne la nécessité pour les entreprises de mener une réflexion sur une base «service».

Un coût trop élevé et un format peu adapté

Malgré l'intérêt croissant pour les services, 35% des mobinautes estiment ne pas utiliser suffisamment l'Internet mobile.

A ce constat, deux explications: 73% en déplorent le coût et 62 % pensent que le format des sites n'est pas adapté au mobile. «Les sociétés doivent créer des nouveaux sites spécialement conçus pour le mobile», assure Nicolas Guieysse. Car bien souvent, les sites disponibles sur les téléphones portables sont de simples déclinaisons des sites officiels, accessibles depuis un ordinateur classique.

Mais le potentiel que représente le Web mobile oblige les entreprises à revoir leur copie tant sur l'ergonomie des sites que sur les tarifs, qui freinent l'élan des nouveaux utilisateurs.

Certains groupes se sont d'ores et déjà adaptés aux contraintes d'utilisation des mobiles et contribuent à l'émergence d'un réseau parallèle, avec des sites adaptés, à l'instar de ceux créés par la SNCF, la Fnac ou encore Jean Paul Gaultier.

François DESCHAMPS

3 conseils pour devenir une entreprise "data driven"

3 conseils pour devenir une entreprise "data driven"

3 conseils pour devenir une entreprise "data driven"

Miser sur la donnée et l'infuser à l'ensemble de l'entreprise pour gagner en performance... Sur le papier, l'idée séduit. En pratique, la démarche [...]

Revolution@Work !

Revolution@Work !

Revolution@Work !

Cet événement rassemblera tous les innovateurs du monde du travail. Pendant deux jours, des acteurs du monde entier - dirigeants d'entreprises, [...]

Comment lancer sa première campagne de personnalisation?

Comment lancer sa première campagne de personnalisation?

Comment lancer sa première campagne de personnalisation?

Alors que la ruée à la personnalisation a commencé, Grégoire Thomas, responsable marketing de la plateforme d'optimisation de l'expérience utilisateur [...]

95% des entreprises convaincues par l'A/B Testing

95% des entreprises convaincues par l'A/B Testing

95% des entreprises convaincues par l'A/B Testing

Deux pratiques sont en passe de devenir monnaie courante chez les marketeurs et les e-commerçants: l'A/B testing et la personnalisation. C'est [...]