MENU
Recherche
}

Les marques se racontent en web-séries

Publié par le

Les web-séries, qui séduisent les jeunes, inondent la Toile et bouleversent le paysage classique des actions de communication. Tour d'horizon des marques qui entrent dans l'ère du brand content.

@ © Rada - Fotolia.com

Ce n'est pas nouveau, les séries ne se regardent plus seulement à la télévision. Importées directement des Etats-Unis il y a moins de trois ans, les web-séries ressemblent de près aux séries télévisées classiques, à la différence que les épisodes dépassent rarement les dix minutes, budget serré de ces productions oblige. Reste que les visionnages de ces contenus sur les plateformes vidéo (YouTube, Dailymotion et consorts) grimpent en flèche. D'ailleurs, pour une poignée d'entre elles, le succès se compte par des millions de vues. Pour Arnaud Druelle, le fondateur de la plateforme dédiée aux webséries Anyfilm.tv, la réussite de ce support n'est pas vraiment une surprise: « Les web-séries ont comme principale finalité d'être divertissantes et d'employer un ton léger qui crée une relation de proximité avec le consommateur. »

C'est le cas de Vivelle Dop qui a réalisé, en juillet 2009, l'une des premières web-séries L'Ile de la Fixation. Si le nom est un hommage à la téléréalité de TF1, L'Ile de la Tentation, le contenu joue la carte de l'humour et du jeunisme pour recréer de l'affect auprès de sa cible, les 15-25 ans. «L'histoire est drôle, se déroule au bord de la plage, emploie un ton décalé et les produits de la marque sont clans un contexte favorable », détaille Arnaud Druelle pour expliquer le succès de la série. Car là est la clé de la réussite pour fidéliser une audience sur le Web: créer de l'affection à la marque sans pour autant la citer. En bref, ne pas transformer le concept en une page de