Recherche

Les juniors : téléphiles, mélomanes et high-tech

Publié par le

Sécodip vient de présenter les grandes tendances qui se dégagent des deux premières vagues de l'enquête ConsoJunior (qui remplace et élargit l'enquête ConsoKid) avant les résultats définitifs de janvier 2000.

  • Imprimer


L'étude ConsoJunior couvre les modes de vie des 2-19 ans (médias, multimédia, sport, argent de poche, travail scolaire, consommation), ce qui les motive (centres d'intérêt, musique) et leurs opinions sur la publicité, les relations avec leur entourage, ce qu'ils aiment faire, leur vision de l'avenir, ce qu'il faut pour réussir dans la vie. A côté d'une enquête réalisée par voie postale, Sécodip a fait appel aux analyses qualitatives, très complémentaires, de Louis Harris qui vient de lancer son Baromètre Adoscope. Nous retiendrons dans ce numéro les résultats portant sur les centres d'intérêt des jeunes. Tendance forte : plus ils grandissent, plus ils aiment ne rien fair... 50 % des 18-19 ans le proclament contre 21 % des 8-10 ans. A 8-10 ans, les différences selon les sexes sont importantes, les garçons étant plus intéressés par les maquettes, les filles du même âge par la cuisine. Mais d'une manière générale, 80 % aiment regarde la télévision, faire du vélo (76 %), utiliser un ordinateur (76 %), aller au cinéma (74 %), écouter de la musique (72 %). A partir de 11 ans et jusqu'à 19 ans, les hiérarchies changent : écouter la musique vient en premier (84 %), puis discuter avec des amis (76 %), regarder la télévision (73 %), aller au cinéma (66 %). A noter qu'avant 15 ans, l'activité préférée des jeunes est de regarder la télévision puis d'écouter de la musique. Un commentaire de Louis Harris obtenu au travers de l'Adoscope : une frustration s'exprime souvent ; les contraintes scolaires étant vécues comme pesantes et limitant le temps consacré aux loisirs, et ce surtout chez les plus âgés. Autre constat : l'importance des jeux vidéo notamment pour les 13-15 ans et des jeux mécaniques pour les garçons, alors que les filles sont plus attirées par un pôle culturel (dessin, peinture, lecture). La musique bénéficie d'une forte valorisation et, parfois, est l'expression d'un sentiment de révolte. Les concerts et le cinéma sont des loisirs très “aspirationnels” mais les loisirs, pour des raisons de moyens financiers, se limitent souvent à des pratiques d'errance en groupe. Quant au sport, il est synonyme de détente, de défoulement et d'entretien du corps.

REPÈRES


84 % des 11-19 ans placent la musique au premier rang de leurs centres d'intérêt. 61 % des juniors ont un ordinateur. 42 % des 18-19 ans se connectent sur Internet. 67 % des 8-10 ans pratiquent un sport au moins deux fois par semaine, contre 40 % des 18-19 ans 160 F d'argent de poche en moyenne par mois. 5 800 F en moyenne d'argent disponible en banque (pour 87 % des 11-19 ans). 50 % des juniors aiment la pub en général. 65 % en parlent régulièrement avec leurs amis. 54 % des moins de 11 ans pensent que la pub aide à convaincre les parents pour un achat.

ANIKA MICHALOWSKA

Marketers : qu'est-ce qui vous inquiète ?

Marketers : qu'est-ce qui vous inquiète ?

Marketers : qu'est-ce qui vous inquiète ?

Budget, contenus, datas, innovations, créativité, compétences, mesure de la performance, stratégie intégrée... Autant de sujets qui inquiètent [...]

L'avenir du marketing est dans la personnalisation

L'avenir du marketing est dans la personnalisation

L'avenir du marketing est dans la personnalisation

Pour 90% des marketeurs, le marketing individualisé est considéré comme une priorité. C'est l'une des principales conclusions de l'enquête Teradata [...]

L'expérience client a le vent en poupe

L'expérience client a le vent en poupe

L'expérience client a le vent en poupe

Plus de 6 000 pro­fes­sion­nels du mar­ket­ing et du com­merce élec­tron­ique dans le monde ont pris part à l'enquête annuelle des Ten­dances [...]

Les challenges du marketing cross canal

Les challenges du marketing cross canal

Les challenges du marketing cross canal

L'enquête d'Experian Marketing Services fait apparaître les principaux défis des marketeurs pour réussir des campagnes cross canal.

L'échantillon, générateur d'émotion

L'échantillon, générateur d'émotion

L'échantillon, générateur d'émotion

76% des Français s'accordent à dire que les échantillons donnent envie d'acheter le produit et/ou la marque, selon l'enquête quanti/quali Mediaprism [...]