Recherche
Se connecter

Les investissements TV en hausse de 8,4 % en 2000

Publié par le

Record absolu pour la télévision. En 2000, les annonceurs ont investi quelque 32 milliards de francs en publicité télé.

  • Imprimer


Avec des recettes de 32 milliards de francs bruts, soit une progression de 8,4 % par rapport à l'année 1999, 2000 aura été l'année du record absolu des investissements publicitaires à la télévision. Une explosion qui s'explique en partie par l'arrivée des annonceurs issus des secteurs technologiques, médias et télécommunications, les T.M.T. Ainsi, la famille télécommunications a multiplié par 8 ses investissements en télévision entre 1996 et 2000. Ces derniers bondissent de 53,6 millions d'euros (351,60 MF) à 429,7 millions d'euros (2,80 MdF). Le secteur internet a également été très dynamique puisque ses investissements atteignent 234 millions d'euros (1,50 MdF), soit + 362 % par rapport à 1999. En tête, les fournisseurs d'accès représentent 38,7 % des investissements soit 90,9 millions d'euros, ils sont suivis des sites internet des services financiers (13,1 %, soit 30,7 millions d'euros) et des sites portails et moteurs de recherche, 12,7 %, soit 29,9 millions d'euros. Du côté des secteurs traditionnels, les trois premiers secteurs restent inchangés. Un quart des investissements bruts totaux de l'alimentaire sont réalisés en pub TV, ils sont de 11,8 % pour la toilette-beauté et de 9,8 % pour les transports.

De plus en plus d'annonceurs


Dans le même temps, le nombre d'annonceurs augmente sensiblement. 293 nouveaux annonceurs ont rejoint la télévision au cours de l'année, avec une moyenne de leurs investissements d'1 M , soit 4,5 fois moins que le budget moyen de tous les annonceurs. Au total, ce sont donc plus de 1 000 annonceurs (+ 2,9 % vs 1999) qui ont communiqué sur 3 850 produits ou services. Le budget moyen investi par produit est de 1 187,8 K (7,80 MF), soit une progression de 5,2 %. La durée moyenne du spot est stable à 21,5 secondes. Au-delà de ces données globales, le bilan établi par le SNPTV met en évidence le rôle accru des chaînes de complément. Les investissements publicitaires sur ces chaînes se sont élevés en 2000 à 1,6 milliard de francs bruts.

Rita Mazzoli

La rédaction vous recommande

Etude de cas : le site Showroomprivé
Etude de cas : le site Showroomprivé

Etude de cas : le site Showroomprivé

Par Limelight Networks

Pour cet acteur europeen de la vente evenementielle en ligne il faut etre certain que les consommateurs puissent passer leurs commandes quand [...]

Sur le même sujet

Adthink lance deux nouveaux formats native
Média
Adthink lance deux nouveaux formats native

Adthink lance deux nouveaux formats native

Par La rédaction

Le spécialiste de la publicité digitale annonce le lancement de deux nouveaux formats publicitaires native, le Caption Ad et le Sponsored Embed [...]

FranceTV Publicité fait de la qualité sa priorité
Média
FranceTV Publicité fait de la qualité sa priorité

FranceTV Publicité fait de la qualité sa priorité

Par Clément Fages

Ce 13 juin, FranceTV Publicité a consacré la première édition de son événement Télé.visionnaire au thème de la qualité, "nouvelle valeur 2018". [...]