Recherche
Se connecter

Les cosmétiques se mettent au biorythme

Publié par le


Voici une gamme de soins sur-mesure à la fois rétro et très inno : Klytia. Rétro, parce que cette “nouvelle” marque récemment référencée par Sephora a été lancée en 1895 par Marie-Valentin Lebrun, arrière grand mère de l'actuel propriétaire de la marque qui décide de la relancer. A l'époque, Klytia disposait d'un Institut de Beauté, place Vendôme, et les produits étaient conditionnés dans des flacons Lalique. Inno, parce que la version 2004 de ces produits (élaborés avec le concours d'universitaires de la faculté de pharmacie) affronte l'univers impitoyable et encombré des cosmétiques avec une promesse originale : les Chronosoins. Elaborés selon le principe de la Chronobiologie (étude des rythmes du corps), vous les choisissez selon l'heure du jour, l'état de votre peau, et le temps dont vous disposez : la gamme Clip est conçue pour le matin, Zen, pour le soir et enfin Source pour les moments de détente. Les appellations produits mettent l'eau à la peau : “Fraîche de Rosée, à l'eau de kiwi”, “Caviar d'Eau, aux microbilles de jojoba”, “Neige de Satin, au pamplemousse et lotus sacré”…

Brice Auckenthaler

Sur le même sujet

Cinq nouveaux administrateurs à l'Irep
Carrière
Cinq nouveaux administrateurs à l'Irep

Cinq nouveaux administrateurs à l'Irep

Par La rédaction

L'assemblée générale de l'Institut de recherches et d'études publicitaires a procédé au renouvellement partiel du conseil d'administration

Marketing recrute un journaliste
Carrière
Marketing recrute un journaliste

Marketing recrute un journaliste

Par Eloïse COHEN

La rédaction de Marketing et d'Emarketing.fr recherche un journaliste pour suivre l'actualité des marques. Postulez ou partagez !

L'APCI donne le coup d'envoi de l'Observeur du design
Carrière
L'APCI donne le coup d'envoi de l'Observeur du design

L'APCI donne le coup d'envoi de l'Observeur du design

Par La rédaction

Cette édition spéciale à l'occasion des 35 ans de l'APCI mettra en perspective "Étoiles passées et étoiles présentes", sous le prisme du futur. [...]