Recherche
En ce moment En ce moment

Les bonnes affaires de Ciba Vision

Publié par le

Leader sur le marché de l'optique de contact, Ciba Vision, filiale du groupe Novartis, s'est adressée à Everest afin d'optimiser son programme de fidélisation et d'animation de réseau.

  • Imprimer


L'année 1999 est une année d'activité commerciale soutenue pour Ciba Vision, avec le lancement de lentilles jetables à usage quotidien (les Focus Dailies) et de lentilles à port permanent pendant un mois (les Focus Night & Day). Pour soutenir ces lancements, ainsi d'ailleurs que l'ensemble des produits de la gamme, et relayer efficacement la politique promotionnelle dans les points de vente, Everest a développé auprès des quelque 5 000 opticiens le programme Classe Affaires. Dans un premier temps, un système d'attribution de points en fonction du chiffre d'affaires réalisé par les opticiens a été mis en place. Puis, au cours de l'année, des animations promotionnelles régulières sont venues soutenir la commercialisation de la marque. Une attribution renforcée de points sur les produits mis en valeur par les animations permet aux opticiens d'augmenter leur compte cadeaux. Enfin, un journal de liaison sur l'évolution du programme Classe Affaires ainsi que sur l'actualité du marché de la contactologie et un relevé mensuel des points cadeaux informent régulièrement les participants. Pour Brigitte Ohana, directeur associé chez Everest, « s'il est encore trop tôt pour évaluer de façon définitive les performances de cette opération, les résultats sont, dès à présent, très encourageants ». Soit...

Everest Consulting crée une activité Technologies


Le groupe Everest réorganise son pôle Consulting en créant une activité Technologies. Cette nouvelle activité, gérée par la société InfoManagement, est entièrement dédiée au développement d'outils d'aide à la décision et aux nouvelles technologies. Ainsi, l'offre d'Everest Consulting se structure autour de trois pôles : Stratégie, Communication et Technologies. Objectif 1999 pour l'activité Technologies : 10 millions de francs de marge brute.

JEAN-FRANÇOIS CRISTOFARI