Recherche

Les ados partagés sur l'équilibre alimentaire

Publié par le

Selon une étude Ipsos Santé, l'équilibre alimentaire des adolescents apparaît comme une vraie problématique sociale, et la pédagogie demeure cruciale.

  • Imprimer

Les trois quarts des adolescents pensent avoir une alimentation équilibrée. Voici l'un des principaux résultats de l'étude réalisée par Ipsos Santé pour l'opération «Bien manger, c'est bien joué!», en collaboration avec Kraft Foods France et la Fondation du sport. Une observation surprenante mais purement déclarative qu'il s'agit de pondérer aux vues des autres résultats.

En effet, lorsqu'on leur demande ce qui est le plus important quand ils choisissent eux-mêmes leurs repas, ils sont 73% à répondre «la sélection d'aliments qu'ils aiment». Preuve que le goût est prépondérant à leurs yeux! Ainsi, l'équilibre alimentaire n'arrive qu'en deuxième position, avec 10% de citations. De même, l'avis des adolescents est très partagé sur le fait que manger équilibré est une chose facile à faire (53%) ou une chose contraignante (46%). Ils sont néanmoins d'accord sur un fait: manger est avant tout indispensable pour vivre (55%).

Les adolescents choisissent leurs repas en fonction de ce qu'ils aiment.

@ Fotolia/ Gilles Paire

Les adolescents choisissent leurs repas en fonction de ce qu'ils aiment.

La catégorie socioprofessionnelle du chef de famille joue aussi sur les réponses. Ainsi, plus celle-ci est basse, plus les jeunes ont le sentiment de ne pas manger équilibré. Ce sont de fait les parents et la famille qui informent le mieux les adolescents sur l'alimentation et la nutrition pour 74% d'entre eux. Ceux qui se sentent le mieux informés sont aussi ceux qui estiment qu'il est facile de manger équilibré. La pédagogie demeure donc des plus utiles. Ils sont en effet 40% à considérer que le sport permet de manger ce que l'on désire! Et si 83% ont conscience de l'importance de l'équilibre alimentaire, ils sont encore 15% à juger que ce n'est pas important. 54% trouvent par ailleurs ennuyeux de parler de nutrition. Enfin, si 70% s'estiment bien informés, seuls 11% se sentent très bien informés, 16% se considérant tout bonnement mal informés.

Méthodologie

Enquête réalisée du 29 février au 10 mars 2008. Interviews de sept minutes réalisées en ligne, via l'Access Panel d'Ipsos, auprès de 500 adolescents âgés de 12 à 15 ans.

AURELIE CHARPENTIER

Les 10 idées marketing (20-24 mars)

Les 10 idées marketing (20-24 mars)

Les 10 idées marketing (20-24 mars)

La redaction selectionne 10 informations percutantes Au menu cette semaine comment le New York Times est parvenu faire des millennials sa plus [...]

Alimentaire : le marketing du "sans" a de l'avenir

Alimentaire : le marketing du "sans" a de l'avenir

Alimentaire : le marketing du "sans" a de l'avenir

Bien etre et alimentaire vont desormais de pair est le nouveau duo de choc mis en avant par les distributeurs et les industriels Un discours [...]

Les coups de coeur design d'Alain Doré de Brandimage

Les coups de coeur design d'Alain Doré de Brandimage

Les coups de coeur design d'Alain Doré de Brandimage

Mobilier alimentaire decoration publicite Le directeur de la creation de agence Brandimage selectionne six realisations inspirantes en termes [...]