Recherche
Se connecter

Les Français et l'an 2000

Publié par le

Dès l'automne 1998, Ifop a lancé une grande étude qualitative sur "le passage à l'an 2000" En voici quelques grands résultats.

  • Imprimer


L'an 2000 a cessé d'être un but, c'est désormais le présent. Et ce n'est donc que l'espoir d'un changement. L'après an 2000, c'est une société inégalitaire et éclatée que les Français projettent à une échéance de dix ans. Mais ce n'est pas la société qu'ils souhaitent. Les Français ont envie de croire à un futur meilleur dont ils entendent participer à la construction. Mobilisables collectivement et individuellement, les Français ne fuient pas leurs responsabilités. L'an 2000 devient l'occasion possible d'un nouveau départ qui se déroule en quatre temps : le temps de la fête (l'optimisme), le temps du bilan (leçons du passé), le temps des projets, le temps des réalisations concrètes. Les marques jouent aussi leur rôle. Elles sont investies d'une mission dans l'ère de la transformation : on attend d'elles de l'innovation, du dynamisme, du courage. Dans cette mission, les Français leur demandent aussi de s'assumer en rendant accessibles et signifiantes les nouveautés dont elles sont les initiatrices.

ANIKA MICHALOWSKA

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Média

Par Stéphanie Marius

68% des retailers ont investi dans leur application mobile au cours des 12 derniers mois, selon une étude menée par la plateforme RetailMeNot. [...]