Recherche

Les Européens attendent des règles universelles

Publié par le

Ipsos-Insight, The Worldwide Qualitative Research Company, a présenté simultanément à Londres, Paris, Milan, Barcelone, Bruxelles, Hambourg et Budapest, les résultats d'une étude qualitative réalisée dans sept pays européens sur les perceptions et l'imaginaire de l'Internet.

  • Imprimer


Menée de juin à août 1999, cette étude a associé la méthode des réunions de groupe classiques (2 groupes d'hommes et de femmes de 25 à 40 ans, utilisateurs et non utilisateurs d'Internet, dans chacun des sept pays, soit l'Allemagne, la France, l'Italie, l'Espagne, la Grande-Bretagne, la Hongrie, la Belgique) à celle des réunions de groupe on line. Ces dernières ont été animées en partie à l'échelle locale et en partie à l'échelle transnationale. « Dans une étude de ce genre, les clivages habituels entre cultures européennes sont encore accentués par des éléments objectifs », commente Roland Guenoun, président d'Ipsos Insight. Style de vie plus casanier, bonne maîtrise de l'anglais, par exemple, pour la tendance “nordique” (GB, Allemagne, Belgique), niveau d'équipement moins élevé, niveau de pénétration d'Internet moins important, style de vie plus extraverti pour la tendance “latine” (France, Italie, Espagne, Hongrie). Mais l'expertise technologique individuelle transcende les contextes culturels pour créer une “trans-culture”. De manière transversale, et qu'ils soient ou non utilisateurs, l'image et la perception d'Internet s'organisent de la même façon dans les pays étudiés. Globalement, Internet apparaît comme une structure multidimensionnelle complexe, qui nécessite un certain degré d'initiation pour accéder à toutes les possibilités qu'elle promet. Son absence de règles, de limites, implique un savoir-faire individuel mais aussi une posture “morale” sur les dérives possibles. Certains aspects d'Internet sont perçus de façon particulière. Ainsi, la publicité est perçue à la fois comme intrusive, ralentissant les accès et les téléchargements, et discrétionnaire, laissant à l'individu la possibilité ou non d'activer les messages et d'établir un rapport ludique renforcé par des mises en forme originales. Parmi ses quatre fonctions (communiquer, s'informer, se divertir, acheter), la fonction informative est la plus largement consensuelle. Les non-utilisateurs, par exemple, contestent la fonction communication et associent Internet à de la solitude, de l'isolement, de la froideur. Utilisateurs et non-utilisateurs se rencontrent pour éprouver quelques craintes quant à la fonction divertissement (qui peut facilement dériver vers l'illicite ou le subversif). Quant à l'e-commerce, il suscite, à l'exception de la Grande-Bretagne, des résistances très fortes. Manque de confiance dans la sécurité des transactions, inflation des sites, froideur du style d'achat concourent à déstabiliser les Européens, dans l'attente de garanties techniques et éthiques. Si Internet est perçu comme un processus irréversible, il doit toutefois être accompagné de la définition de règles universelles qui régiraient l'organisation de l'accès et de la circulation.

Profil des Européens selon leurs attitudes à l'égard d'Internet



LES HÉDONISTES


L'absence de limites est ici vécue comme grisante. Les Hédonistes se sont pris au jeu et plus rien ne les arrête.

LES RATIONNELS


Ils tendent à rester les plus prudents. Face au danger de se laisser submerger par le phénomène, ils cherchent à garder le contrôle d'un outil avant tout utile et efficace.

LES SUIVEURS


S'ils semblent prêts à franchir le pas demain, ils n'ont pas encore osé aujourd'hui. Ils sont fascinés par la nouveauté et le poids du mythe.

LES RÉFRACTAIRES


Ils associent technologie à oppression et aliénation. Ils soulignent la prédominance du modèle américain et dénoncent une certaine forme d'impérialisme. On trouvera là des îlots de résistance construits sur un discours de type idéologique.

A. M

Comment entretenir un panel d'études ?

Comment entretenir un panel d'études ?

Comment entretenir un panel d'études ?

Déterminant dans la qualité d'une étude, le panel est difficile tant à constituer qu'à pérenniser. Médiamétrie livre quelques bonnes pratiques [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: Data textuelle (J-24)

Calendrier de l'Avent du marketer: Data textuelle (J-24)

Calendrier de l'Avent du marketer: Data textuelle (J-24)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: clienteling (J-23)

Calendrier de l'Avent du marketer: clienteling (J-23)

Calendrier de l'Avent du marketer: clienteling (J-23)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

Marketing direct : les ingrédients qui font recette

La recette d'une communication commerciale efficace nécessite plusieurs ingrédients de qualité : un fichier qualifié, un ciblage précis et des [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: obsession client (J-22)

Calendrier de l'Avent du marketer: obsession client (J-22)

Calendrier de l'Avent du marketer: obsession client (J-22)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Calendrier de l'Avent du marketer: martech (J-21)

Tous les jours jusqu'à Noël, emarketing.fr vous fait découvrir ou redécouvrir un mot ou une expression du marketing, représentatifs d'une tendance [...]